fbpx

Ça y est, vous avez enfin reçu votre paire de chaussures véganes Minuit sur Terre ! On vous explique comment les chouchouter pour qu’elles vous accompagnent dans vos aventures quotidiennes sans jamais prendre une ride.

Pour les modèles en simili-cuir

Avant de porter vos chaussures pour la première fois, vous pouvez les imperméabiliser à l’aide d’un imperméabilisant pour synthétique. Laissez le produit poser comme il est indiqué sur l’emballage. Attention, il ne faut pas utiliser de produit pour le cuir qui pourrait laisser des taches ! Tout produit d’entretien doit être testé au préalable sur une petite partie de la chaussure pour éviter les traces.

Les modèles en simili-cuir ne doivent pas être cirés. Pour les nettoyer, utiliser une éponge imbibée d’eau savonneuse, bien essorée. Choisissez une éponge douce et non abrasive. Surtout, ne frottez pas trop fort et effleurez seulement la tâche avec votre éponge. Séchez ensuite avec un linge propre et sec.

N’utilisez aucun autre produit d’entretien pour vos chaussures : ni produit spécifique pour le cuir, ni vinaigre, ni alcool ou aucun produit chimique.

Pour rafraîchir l’intérieur de vos chaussures après les avoir porté, vous pouvez y saupoudrer un peu de bicarbonate de soude et le laisser poser quelques heures.

Pour les modèles en simili-daim

Avant de porter vos chaussures pour la première fois, imperméabilisez-les à l’aider d’un imperméabilisant classique. Pensez à tester votre produit sur une petite partie de la chaussure avant utilisation. 

Pour entretenir vos chaussures, utilisez une brosse en crêpe. N’oubliez pas de nettoyer les deux chaussures même si une seule est sale, pour qu’elles conservent exactement le même aspect.

Pour les tâches, utilisez une brosse à ongles trempée dans de l’eau tiède savonneuse en frottant très délicatement. Séchez les ensuite à l’aide d’un linge propre.

Pour une tâche de graisse, saupoudrez-les de talc ou de Terre de Sommières et laissez reposer plusieurs heures, puis brossez vos chaussures.

Vous pouvez également saupoudrer un peu de bicarbonate de soude à l’intérieur de vos chaussures et le laisser poser quelques heures pour les rafraîchir un peu.

Lires plus

fabrication Portugal

Nos jolies chaussures véganes sont fabriquées dans la région de Porto, au Portugal. Pourquoi avoir fait ce choix ? On vous explique tout, et surtout pourquoi nous n’avons (pas encore) opté pour le made in France.

Un savoir-faire d’exception

La région de Porto est très connue pour son expertise en matière de fabrication de chaussures. De nombreux ateliers sont présents et tous les styles et modèles de chaussures sont représentés. Cela nous permet de vous proposer des modèles très bien finis, de bonne qualité et qui survivront avec brio à vos aventures les plus palpitantes !

Une certaine ouverture d’esprit

Du fait de leur savoir-faire, les fabricants portugais ne sont absolument pas fermés à l’utilisation d’autres matériaux que le cuir. Concevoir des chaussures durables et de qualité dans des matériaux synthétiques est donc tout à fait possible. Ainsi, toutes nos exigences sont respectées ! Nos matières sont, quant à elles, fabriquées en Italie : nous privilégions un circuit européen pour avoir une empreinte écologique plus faible au niveau du transport.

Des travailleurs qualifiés et payés décemment

Chez Minuit sur Terre, notre mot d’ordre est le respect. Nous tenons à ce que tous nos modèles soient fabriquées dans de bonnes conditions, par des personnes rémunérées à la hauteur du travail qu’elles fournissent. Les modèles de la collection permanente sont fabriqués dans deux petits ateliers où les ouvriers sont bien payés et où les horaires de travail sont corrects.

Une empreinte écologique plus faible

Fabriquer dans la région de Porto nous permet de transporter nos modèles par camion, sur un trajet de 1000 kilomètres. Votre paire de chaussures n’a donc ni pris l’avion, ni voyagé en bateau. De plus, les matières qui la composent proviennent d’Italie. Elles sont donc 100% européennes et fières de l’être !

Et le made in France ?

On nous demande souvent pourquoi nous n’avons pas choisi une fabrication française pour nos chaussures véganes. Cette question est tout à fait justifiée : il est en effet important de soutenir l’artisanat français et de consommer local. Cependant, il est pour le moment compliqué pour nous de faire fabriquer nos chaussures dans notre beau pays. Le coût serait  bien plus élevé, or nous tenons à vous proposer des modèles de qualité, respectueux des animaux, des travailleurs et de l’environnement, mais aussi de votre portefeuille ! Il n’est pas toujours facile de consommer durable à cause du prix élevé des alternatives éthiques et écologiques. Fabriquer au Portugal nous permet de respecter nos convictions sans pour autant vous ruiner !

De plus, la tradition pèse encore lourd en France. Beaucoup de fabricants n’envisagent pas de concevoir des modèles de qualité dans une autre matière que le cuir ou le daim : pour eux, le synthétique n’est pas un matériau « assez noble », ce qui est bien dommage pour la vie du milliard d’animaux tués chaque année pour leur peau. Si par l’avenir les mentalités évoluent et les prix se font plus abordables, nous serions ravis de vous proposer des modèles fabriqués en France.

On vous laisse avec un petit résumé en image :

Fabrication Portugal

A très bientôt sur le blog !

Lires plus

Aujourd’hui sur le blog, on vous parle d’un sujet important : l’abandon des animaux à la Réunion et la maltraitance qu’ils subissent. Une partie des bénéfices tirés de notre jeu Fluffy Dog sera versée à une association de protection des animaux réunionnais. Si vous n’êtes pas au courant de la situation, on vous informe sur le sujet et on vous encourage vivement à soutenir les associations qui aident les animaux sur place !

Des abandons massifs sources de maltraitance

Pour presque 900 000 habitants sur l’île de La Réunion, on compte 300 000 animaux abandonnés, soit un animal abandonné pour trois habitants. Les chiens et les chats errants sont extrêmement nombreux sur l’île et se multiplient de manière incontrôlable : les associations de protection animale sont donc débordées. Le recours à l’euthanasie, pour tenter de « régler ce problème », est très courant : près de 13 000 euthanasies par an ont lieu, soit 18 % des euthanasies pratiquées sur le sol français pour la seule île de La Réunion. Ces chiffres ne mentionnent pas l’empoisonnement souvent pratiqué par les riverains.

Le rapport aux animaux des habitants n’est pas le même qu’en métropole. Les propriétaires d’animaux ne se soucient souvent pas de leur bien-être et peuvent aller jusqu’à commettre des actes de maltraitance. On voit par exemple des « chiens sonnettes » qui passent leur vie attachés à une corde et ne servent qu’à alerter leurs propriétaires, à l’aide de leurs aboiements, que quelqu’un approche de la maison. La corde fait souvent moins d’un mètre : elle leur scie le cou et ils ne peuvent pas se déplacer. Des actes de violence sont régulièrement perpétrés contre les animaux, qui sont blessés par leurs propriétaires ou même volontairement écrasés par des voitures. Ils sont parfois utilisés pour la pêche aux requins : ils servent alors d’appâts pour attirer les poissons. Plus de 7000 cadavres de chiens et de chats sont ramassés chaque année sur l’île.

infographie-maltraitance-reunion

 

La cause de cette maltraitance est la prolifération des animaux sur l’île, en raison de leur abandon et de leur reproduction. Un chien adopté sur deux est abandonné par son propriétaire ou parvient à s’échapper, et la stérilisation des animaux est quasiment absente. On retrouve donc de nombreux chiens dans les rues, écrasés sur les routes ou même dans les églises où ils tentent de se réfugier. Pour se nourrir, ils attaquent parfois les animaux d’élevage, ce qui cause la colère de leurs propriétaires.

De nombreuses personnes égarent leur animal sur l’île et ne parviennent pas à le retrouver. Les vents tournent très souvent car La Réunion est une île, ce qui perturbe les animaux car les odeurs qui leur servent à se repérer se dispersent très vite. Ils ne parviennent donc pas à retrouver leur chemin. De plus, les personnes qui secourent un animal n’ont pas le réflexe de contrôler son identité, à l’aide de son tatouage ou de sa puce électronique, lorsqu’elles le recueillent. Il est également courant sur l’île de ne pas faire identifier son chien ou de ne pas le sortir en laisse : les animaux se promènent alors librement et sont capturés avec les chiens errants par la fourrière.

Le témoignage d’Alice, ayant vécu à la Réunion : 

« Il y a des chiens errants partout, sales, maigres et plein de puces, des chiots dans des cartons et des chats qui miaulent dans des poubelles. On croise des chiens sans poils ou se traînant sur les pattes avant, l’arrière-train paralysé par un choc avec une voiture. Le plus difficile, c’est de voir l’indifférence des gens : personne ne se soucie du problème et on se fait régulièrement réprimander si on nourrit les chiens. Je suis kiné : en allant chez les gens pour les soigner, je voyais des chiens maigres attachés en plein soleil sans eau avec des chiots autour, ou des chiens apeurés dès que leur maître arrivait. Quand je parlais aux gens de campagnes de stérilisation gratuite, on me répondait « De toute façon, ça ne me dérange pas, je les dépose sur le chemin ». Quand je nourrissais un chien fréquemment, il finissait par suivre la voiture jusqu’à perte de vue. Un déchirement.  »

Lego et Kapla

Alice a adopté Lego et Kapla, qui ont maintenant une vie heureuse !

Des associations tentent de secourir les animaux abandonnés

Pour le moment, les solutions mises en place pour endiguer ce phénomène d’errance animale ne portent que peu leurs fruits. Malgré les campagnes de stérilisation et d’éducation auprès des habitants ou les amendes infligées aux propriétaires identifiés, les abandons et les actes de violence sont toujours plus nombreux. Pourtant, la stérilisation est gratuite pour les personnes non imposables, soit 79 % de la population. Il n’existe pas d’amende pour maltraitance ou pour non identification. Les pouvoirs publics n’agissent pas en conséquence et ce sont des associations de protection animale qui tentent de secourir les animaux abandonnés et de leur trouver des familles d’adoption, notamment en les rapatriant en métropole.

Parmi ces associations, en compte notamment l’APPAR, la RPALes Petits Innocents ou encore Envol-toit. Elles recueillent les animaux abandonnés pour leur donner une seconde chance. Après les avoir soignés, vaccinés, tatoués et stérilisés, elles les placent dans des familles d’accueil temporaires en attendant leur adoption. Par l’intermédiaire d’associations partenaires, les chiens peuvent aussi être adoptés en métropole : ils sont rapatriés dans des familles d’accueil,  avant d’être placés dans leur famille définitive. Il est aussi possible de participer au rapatriement des chiens en métropole en prenant l’avion depuis La Réunion : les associations confient les animaux aux volontaires avant l’embarquement, et des bénévoles les récupèrent à l’arrivée en métropole. Pour la plupart des associations, les animaux sont adoptables en France, en Suisse ou en Belgique.

Si vous souhaitez adopter un compagnon, rendez-vous sur les pages Facebook ou les sites web de ces associations pour secourir un animal et lui offrir une bien plus jolie vie ! Les chiens originaires de la Réunion sont appelés Royal Bourbon. Il ne s’agit pas de chiens de race : leurs origines sont diverses et ils ont donc des physionomies très diverses (taille, couleur…). Ce sont d’excellents compagnons : ils rendent un amour inconditionnel à ceux qui les adoptent. Ils sont obéissants, doux, affectueux et très résistants car malheureusement habitués au pire depuis plusieurs générations.

A adopter via Réunion Protection Animale (RPA)

 

Nos sources : 

Site de l’APPAR

Maltraitance animale sur l’île de la Réunion : un fléau ignoré des pouvoirs publics

La Réunion envahie par les chiens errants

Chiens errants à La Réunion : « C’est un problème de sécurité, de salubrité et économique »

Envol Toit Réunion : les images choc et quotidiennes de la maltraitance animale

 

Lires plus

 

je joue fluffy dog

Minuit Sur Terre présente Fluffy Dog, le jeu qui va animer votre été ! Incarnez notre mascotte Cannelle pour gagner de nombreux cadeaux & bons d’achats. Une partie des bénéfices sera reversée à une association de protection animale.
Pour jouer, c’est par ici !

Les règles du jeu

C’est très simple : sur votre clavier, utilisez la flèche du haut pour sauter (attention aux caisses qui vous feront perdre des vies !) et la flèche de droite pour accélérer.
Sur mobile, il suffira de toucher votre écran à gauche (saut) et à droite (accélération).

fluffy dog

De nombreux cadeaux à gagner !

L’objectif : attrapez un maximum de friandises et figurez parmi les meilleurs scores pour gagner plein de cadeaux !

  • Premier Prix : Une paire de chaussure de votre choix sur toute la boutique en ligne
  • Deuxième prix : un bon d’achat de 50€
  • Troisième prix : un bon d’achat de 25€
  • Du quatrième au dixième prix : un totebag et un set de magnets Minuit Sur Terre !
Lires plus

blogueuses veggie

Cette semaine, on vous présente une petite sélection d’influenceuses qui nous inspirent quotidiennement sur les réseaux sociaux. Leurs petits plats nous font saliver sur Instagram et leur green lifestyle correspond à nos valeurs… On les adore !

Bordelaise by Mimi

 

 

Cette jolie blogueuse bordelaise nous livre toutes ses bonnes adresses pour manger green et végé friendly. Sur son blog, elle nous donne aussi les bons plans pour sortir à Bordeaux et nous parle de cosmétiques biologiques, véganes et cruelty free. Même ses looks sont éthiques, et ça, ça nous parle !

Marta Canga

 

 

?NEW BLOGPOST ? Who said you can’t be vegan and dress fashionably? Featuring some of my favourite brands such as @votchwatch, @boboheme and @labante_london ❤ If you’re unsure why I dress vegan, is not only because of animal welfare and refusing to wear any other skins but only mine, but this week and the massive European hotwave is a perfect example. Because of climate change. We are the most connected generation in history. 28% of young people use social media as their primary news source. It means that out on the 43% of millennials that are driven to make financial donations through social channels, one in two will share ideas with their friends online. Call us Gen Z or Net Gen, but we’re the consumers, employees, employers and future leaders who will see the devastating effects of climate change. Needless to say that apart from hurting and slaughtering the animals in no-way humane, the breeding and consequential manufacturing of leather for instance takes enormous amounts of energy, water, and land. Apart from the heavy chemicals used for processing the leather which take up so much water, the intense modification of the animal skins is also heavily polluting. Please check out the brands I’ve mentioned before, they are just trying to make the world a slightly better place ??? ?: by the incredible @noemiekrtlw

Une publication partagée par Marta Canga ? (@marta_canga) le

Marta est passionnée de mode, beauté et cuisine végane… Tout un programme ! Son style est pour nous un véritable coup de cœur et elle nous fait régulièrement découvrir de jolies marques véganes partageant nos valeurs, comme par exemple les montres Votch. Foncez vous abonner à son compte Instagram pour votre dose quotidienne d’inspiration.

Lloyd Lang

 

 

On vous prévient, Lloyd va vous donner envie de passer du temps aux fourneaux ! Cette youtubeuse nous régale avec des recettes toutes plus colorées et délicieuses les unes que les autres. Si vous n’êtes pas végane, elle vous donnera envie de le devenir : ses vidéos sont toujours très inspirantes et tout ce qu’elle cuisine est à tomber par terre. Dernière tuerie culinaire en date : le cake marbré végane… On valide !

Jenny Mustard

 

 

sweden, motherland – i’m on my way ✈ ( could i look more like a stockholmer right now !?! )

Une publication partagée par jenny mustard (@jennymustard) le

Minimaliste et végane, Jenny a un style de folie. Sur Youtube, elle parle de mode, de décoration, de développement personnel, de nutrition… Tout ça dans une ambiance très positive qu’on adore ! Son compte Instagram est juste splendide, tout comme son blog où elle propose des articles lifestyle et de délicieuses recettes véganes. Son livre de cuisine vient d’ailleurs d’être traduit en français !

Carlota Bruna

 

 


Le compte Instagram de Carlota nous donne envie de tout quitter pour voyager ! Etudiante en nutrition, elle nous régale sur son blog avec des recettes véganes toujours accompagnées de très belles photographies. Vous pouvez aussi retrouver la jolie Carlota sur Youtube où elle vous parle de voyages et d’alimentation.

A bientôt dans un nouvel article !

Emma et toute la team Minuit sur Terre

Lires plus