On a testé les vromages chez Minuit Sur Terre - Fromages vegan

 

Aujourd’hui, sur Au Pied de la Lettre, on vous propose un nouvel article de test ! Et cette fois-ci, nous nous sommes attaquées aux vromages – les fromages 100% vegan – et donc sans produit laitier. Le fromage, sous toutes ses formes, reste un des derniers produits qui ne trouvait pas son équivalent en version végane, mais de plus en plus d’alternatives apparaissent dans les rayons des biocoop et même des supermarchés de grande distribution. C’est tout naturellement que nous avons voulu goûté ces nouveaux arrivants véganes et de vous partager notre avis !
Pour déguster ces vromages, nous étions deux: Marie, la fondatrice de Minuit Sur Terre, végane depuis 5 ans et moi-même, Manon, stagiaire responsable marketing & communication, végétarienne mais grande consommatrice de fromage.

1 – Vromage nature Vegan Island

Fromage vegan - Vromage - Test chez Minuit Sur TerreFromage vegan - Vromage - Test chez Minuit Sur Terre

 

Notre premier test s’est porté sur un vromage nature, type Saint-Morêt. A l’ouverture, nous remarquons toutes deux sa texture un peu gélatineuse, peu habituelle, mais l’od eur nous satisfait entièrement, l’odeur est semblable à du fromage nature fabriqué à base de lait ! Bonne surprise à la dégustation : on ne sent absolument pas cette fameuse texture, et le vromage fond agréablement en bouche. Notre satisfaction continue au niveau du goût: à s’y méprendre, on dirait réellement du Saint-Morêt, mais en plus fondant ! C’est donc un succès pour ce premier test de vromage nature. Nous vous le recommandons sans hésiter.

La composition : eau, huile végétale, concentré de soja, sel, essence de vinaigre, sucre, arômes, acide lactique végétal, épaississants: carraghénanes.

Nos notes :
Marie et Manon: ASPECT ⅗ – TEXTURE ⅘ – GOUT ⅘ – ODEUR ⅘

Prix : 3.29€

2 – Vromage nature ail et fines herbes Vegan Island

vromage ail et fines - Test chez Minuit Sur TerreFromage vegan - Vromage - Test chez Minuit Sur Terre

 

Notre deuxième test s’est fait sur le même type de fromage nature, mais cette fois-ci à l’ail et aux fines herbes. Contrairement au précédent, la texture n’a pas cet aspect gélatineux, la texture est beaucoup plus lisse et fluide. L’odeur est aussi satisfaisante que l’aspect. Quant à la texture, elle fond également en bouche, comme le vromage nature, même si une sorte de résidu farineux peut rester en bouche certaine fois. Au niveau du goût c’est parfait, l’équilibre entre l’ail et les fines herbes est présent, ce qui en fait un produit très agréable à déguster ! Nous vous le recommandons également sans hésiter.

La composition : eau, huile de noix de coco, concentré de protéine de soja, sel, acide lactique (sans produits laitiers), sucre, épaississant (carraghénane), vinaigre à l’alcool, arômes naturels, herbes mélangées (marjolaine, basilic, origan, thym), ail.

Nos notes :
Marie : ASPECT ⅘ – TEXTURE ⅗ – GOUT ⅘ – ODEUR ⅘
Manon : ASPECT ⅘ – TEXTURE ⅘ – GOUT ⅘ – ODEUR ⅘

Prix : 3.29€

3 – Bloc Blanc à la Grecque Violife

block greek vio life - Test vromages chez Minuit Sur Terre

Nous étions très curieuses de goûter à ce substitut de fêta grecque ! Le test a très bien commencé, puisque l’aspect et la texture sont satisfaisantes, bien que la texture soit beaucoup plus compacte que la fêta à base de lait de brebis. Malheureusement, nous avons été déçues par la dégustation de ce produit: le goût est très prononcé et trop fort pour nous. La saveur du lait de brebis a été assez bien reproduite mais manque de subtilité à notre goût. Néanmoins, pour celles et ceux qui ont les papilles moins sensibles, c’est une bonne alternative !

La composition : eau, huile de coco (29%), amidon, sel marin, régulateur d’acidité : Glucono Delta Lactone, Arômes, Extrait d’olive, Vitamine B12

Nos notes :
Marie : ASPECT ⅘ – TEXTURE ⅘ – GOUT ⅖ – ODEUR ⅖
Manon : ASPECT ⅗ – TEXTURE ⅗ – GOUT ⅖ – ODEUR ⅗

Prix : 3.93€

4- Greek style – Vegan Island

feta - test vromages chez Minuit Sur Terregreek style vegan island - test vromages chez Minuit Sur Terre

Nous avons décidé de tester une autre fêta, la première ne nous donnant pas entière satisfaction ! Le petit plus par rapport à la précédente est sans aucun doute la texture, qui se rapproche plus de la fêta classique. Mais le goût s’avère plus décevant, il n’y a pas de réelle saveur présente. A choisir, nous préférons donc le premier produit !

La composition : eau, huile de noix de coco (23%), amidon de pomme de terre modifié, sel, amidon de maïs, arômes naturels, concentré de soya, épaississants (carraghénane, gomme de guar), amidon de maïs modifié, acide lactique (sans produits laitiers), lactate de sodium (lactose sans sodium) , Colorant (carotène).

Nos notes :
Marie : ASPECT ⅘ – TEXTURE ⅗ – GOUT 2.5/5 – ODEUR ⅗
Manon : ASPECT ⅘ – TEXTURE ⅘ – GOUT ⅕ – ODEUR ⅖

Prix : 3.29€

5- La petit e frawmagerie – Le chouchou – Vromage aux noix de cajous

Le Choucou aux noix - Vromage - Test chez Minuit Sur TerreLe chouchou - noix de cajou - Vromages - Minuit Sur Terre

Après une petite déception concernant la fêta, nous avons découvert avec grand plaisir le vromage fait à base de noix de cajou ! Nous avons été séduites sur tous les points par ce produit : aspect, texture, goût et odeur. La seule chose que l’on aurait à redire (enfin, surtout moi, grande consommatrice de fromage) c’est que l’on n’a pas l’impression de manger du fromage ! Néanmoins, il reste notre coup de coeur de la sélection. Pour nous, il est parfait pour un apéritif ou encore un en-cas.

La composition : noix de cajou*, graines de tournesol*, eau filtrée, noix*, sel marin, ail en poudre*, sirop d’agave*, ferments
De plus, ils sont issus de l’agriculture biologique !

Nos notes :
Marie et Manon : ASPECT 5/5 – TEXTURE 5/5 – GOUT 5/5 – ODEUR 5/5

Prix : 7.50€

6- Tranches goût mozzarella Violife

 

Tranches Mozzarela végane - Vromages - Test chez Minuit Sur Terretranches mozarella - On a testé les vromages chez Minuit Sur Terre

Nous avons choisi de tester un substitut de mozzarella en tranches, souhaitant pouvoir la faire chauffer et la tester dans des croques-monsieurs vegan. L’avis reste assez mitigé : froide s, les tranches ont pratiquement aucun goût, mais lorsqu’elles sont chauffées, la texture est très agréable et le goût est satisfaisant ! Nous vous recommandons donc ce produit chaud, à faire fondre dans vos sandwichs chauds ou encore sur vos pâtes !

La composition : eau, huile de coco (23%), amidon modifié (génétiquement inchangé), amidon, sel de mer, arôme de mozza végétalien, extrait d’olive, colorant: bêta-carotène, vitamine B12.

Nos notes :
Marie : ASPECT ⅗ – TEXTURE ⅖ – GOUT ⅖ – ODEUR ⅖
tranches fondues : TEXTURE ⅘ – GOUT 3.5/5 – ODEUR ⅘
Manon : ASPECT ⅘ – TEXTURE ⅘ – GOUT ⅕ – ODEUR ⅖

Prix : 3.44€

7 – Bloc – Fort « English Style » Vegan Island

 

Vromage Cheddar - Test Minuit Sur Terre cheddar - On a testé les vromages chez Minuit Sur Terre

Après le vromage grec et italien, on a goûté au vromage anglais ! Et c’est tout naturellement qu’on s’est dirigé vers le cheddar. Mais l’expérience ne fut pas du tout concluante concernant ce produit : beaucoup de points négatifs sont ressortis de notre test. En effet, nous avons été déçues sur la texture trop compacte, le manque de goût et la texture qui n’est pas agréable en bouche. Peut-être existe-t-il une autre alternative meilleure, mais nous ne vous conseillons pas cette référence !

Nos notes :
Marie : ASPECT ⅖ – TEXTURE ⅗ – GOUT ⅖ – ODEUR ⅕
Manon : ASPECT ⅕ – TEXTURE ⅖ – GOUT ⅕ – ODEUR ⅕

La composition : eau, huile de coco, amidon modifié de pomme de terre, fécule de maïs, fibres d’avoine (sans gluten), amidon modifié de maïs, épaississants (carraghénane, gomme de guar), sel, extrait de levure, citrate tripotassique, arômes, régulateurs d’acidité (acide lactique, lactate de sodium), concentré de protéines de soja, colorant (carotènes mélangées)

Prix : 3.24€

8 – La Carrée, façon féta aux fines herbes BIO Tomm’Pousse

 

La Carrée Tomm' Pousse - Vromages - Test chez minuit Sur Terre

Comme on était restées sur notre faim avec nos deux tests de fêta, on s’est dirigées vers une autre alternative, mais cette-ci, avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique et avec de fines herbes en plus. Et, ô joie, nous avons adoré ! C’est un produit à la texture fondante et au goût très agréable. Peut-être un peu salé, mais mélangé à d’autres ingrédients ou du pain, ce goût s’atténue vite. On vous recommande cette référence !

La composition : tofu BIO (fèves de soja bio du sud-ouest, eau, nigari), tofu lactofermenté bio (fèves de soja bio, eau, ferments), huile de coco désodorisé BIO, sel de guérande, jus de citron frais BIO, vinaigre de cidre BIO, origan BIO, marjolaine BIO, basilic BIO.

Nos notes :
Marie : ASPECT ⅘ – TEXTURE ⅘ – GOUT ⅘ – ODEUR ⅘
Manon : ASPECT ⅘ – TEXTURE ⅘ – GOUT ⅗ – ODEUR ⅘

Prix : 7.90€

9 – Bloc – Façon Bleu « French Style » Vegan Island

 

Vromage bleu d'auvergne - Test fromages véganes Minuit Sur TerreVromage bleu d'auvergne - Test fromages véganes Minuit Sur Terre

 

Notre test s’est terminé sur deux spécialités françaises : la première est le fameux roquefort. Mais dès l’ouverture du produit, la déception était présente. La texture est bien trop compacte et l’odeur ressemble à celle du plastique. Ces deux points ne nous ont pas vraiment mises en appétit, mais nous devions goûter et aller au bout de notre démarche ! Nous n’avons pas été surprises d’être déçues par ce produit : le goût n’est absolument pas celui du roquefort et est même désagréable…

La composition : eau, huile de coco, amidon modifié de pomme de terre, fécule de maïs, concentré de protéines de soja, amidon modifié de maïs, épaississants (carraghénane, gomme de guar), arômes, sel, citrate tripotassique, régulateur d’acidité (acide lactique, lactate de sodium), concentrés de plantes et de végétaux (spiruline, carthame, carotte, pomme), colorant (carotènes mélangées).

Nos notes :
Marie : ASPECT ⅕ – TEXTURE ⅕ – GOUT ⅕ – ODEUR ⅕
Manon : ASPECT 0/5 – TEXTURE 0/5 – GOUT 0/5 – ODEUR 0/5

Prix : 3.79€

10 – Le CamemVert BIO Tomm’Pousse

Camem'vert - Vromage - Végan - Test chez Minuit Sur TerreCamem'vert - Vromage - Végan - Test chez Minuit Sur Terre

Enfin, notre test s’est terminé en beauté avec le fameux camemvert dont on entend tant parler ! Nous étions impatientes de le goûter enfin et de nous faire un avis sur ce produit. Dès l’emballage et son ouverture, nous sommes séduites : la boîte en bois est joliment décorée et l’aspect du vromage est bluffante. On approche notre nez du produit et… ça sent le camembert ! Sans plus attendre, nous goûtons : la texture est parfaite et le goût satisfaisant, même si, pour nous, le goût est un peu trop fort. Mais encore une fois, cela dépend de vos papilles !

La composotion : Noix de cajou BIO, eau, sel de guérande, ferments (dont  penicilium candidum).

Nos notes :
Marie : ASPECT 5/5 – TEXTURE 5/5 – GOUT 3/5 – ODEUR 4/5
Manon : ASPECT 5/5 – TEXTURE 3/5 – GOUT 3/5 – ODEUR 4/5

Prix : 9.90€

Parmi les dix produits que nous avons testé nous vous recommandons donc sans hésiter le Vromage aux noix de cajous, le CamemVert BIO Tomm’Pousse, la Carrée façon féta aux fines herbes BIO Tomm’Pousse, ainsi que le vromage nature et nature ail et fines herbes de Vegan Island. Cette liste est bien évidemment non exhaustive, et concernant les autres alternatives testées, elles ne nous ont pas séduites, mais peut-être seront elles à votre goûts, alors n’hésitez pas à les découvrir par vous-mêmes ! Bonne dégustation à toutes et à tous !

Lires plus

Mode de vie minimaliste

On entend parler depuis quelques temps de ce fameux “mode de vie minimaliste”, mais qu’est-ce vraiment être minimaliste dans son quotidien ?
Avant tout, être minimaliste consiste à simplifier sa vie, de se débarrasser du superficiel pour ne garder que l’essentiel. Si ce mode de vie est revenu sur le devant de la scène, c’est sûrement car nous vivons dans une ère de surconsommation, dans laquelle on consomme toujours plus de produits et d’objets dont nous n’avons pas réellement besoin. Par ce mode de vie, nous apprenons à nous contenter de ce que nous avons besoin et de nous concentrer sur ce qui compte vraiment pour nous. Repenser ses habitudes de consommation peut faire peur, mais n’ayez crainte, nous avons rassemblé quelques conseils et étapes simples pour y parvenir et adopter un mode de vie plus simple !

1- Faire le tri

La première étape, et pas des moindres, est de faire le tri dans vos affaires ! Cela paraît simple, mais beaucoup de personnes ne font pas le tri régulièrement dans leurs affaires et les biens s’accumulent plus vite qu’on ne le pense. Pour que ce tri soit efficace, il faut procéder par étapes : faire le tri par pièce de vie. Il faut se débarrasser du matériel futile et des objets superflus du quotidien. Ainsi, il faut ne garder que ce qui est nécessaire afin de se simplifier la vie et de simplifier son intérieur.
Afin de vider votre intérieur pour adopter la tendance minimaliste, vous pouvez vendre vos vêtements et objets dont vous voulez vous séparer, les donner à votre entourage ou à des associations.
Les règles d’or pour un tri et rangement efficace:
garder ce qui vous plaît et vous sert, séparez-vous du négatif et posez-vous ces questions : Est-ce que ça me plaît ? Est-ce que je m’en sers ?
déculpabiliser de vous séparer d’objets qu’on vous a offert, d’un bien familial, d’un objet onéreux ou encore d’un objet que l’on garde “au cas où”
procéder par petits pas, pièce par pièce en vous munissant de : 1 caisse pour les objets à garder / 1 caisse pour les objets à garder mais à ranger ailleurs que dans cette pièce / 1 carton pour les objets à donner / 1 carton pour les objets à vendre / 1 sac poubelle pour les objets à jeter
vendre, donner, recycler, jeter : aller au bout du tri

 

2- La chambre minimaliste

S’il y a bien un pièce qui doit être désencombrée dans une maison ou appartement de vie, c’est la chambre. Parce qu’une chambre désencombrée c’est un esprit désencombré et une absence de sollicitation permanente permettant un bon sommeil. De plus, une chambre épurée est une chambre saine. Moins de meubles et d’objets, c’est moins d’émanations toxiques provenant de ceux-ci et moins de poussières accumulées dans tous les recoins mais surtout, un espace plus vide et permettant donc à l’esprit de se reposer plus facilement ! Comme dit précédemment, il faut se poser la question pour chaque item que vous possédez, de savoir si il t’est réellement utile et si il est respectueux de ta santé et de la planète? Si la réponse est non…? Il faut simplement s’en séparer !
Les essentiels d’une chambre minimaliste :
1 lit
2 tables de chevet (on évite les tiroirs ou autre rangement pour ne pas être tenté-e de les remplir)
2 lampes de chevet avec lumières douces
1 parure de draps
1 couette mi-saison
2-4 oreillers
1 réveil

 

3- La cuisine minimaliste

La cuisine est le lieu vivant par excellence de la maison. Mais il paraît être compliqué de garder cet endroit propre et épuré, tant les objets s’y accumulent ! Voici une liste d’objets qui disparaissent facilement de notre cuisine :
la bouilloire
le grille pain
l’égouttoir
la mandoline
le four à micro-ondes
le batteur électrique
Concernant votre vaisselle, garder seulement l’essentiel. Si vous recevez rarement de grandes tablées, garder le minimum pour vous au quotidien !
De plus, quelques matières sont à éviter au sein de notre cuisine : le plastique, l’aluminium et privilégier l’inox, le cuivre, le verre ou le bois qui sont des matières naturelles ou plus saines.
3- La salle de bain
La salle de bain est une pièce incontournable: c’est un des rares endroits de la maison où l’on se retrouve seul-e et où on s’accorde du temps rien que pour soi. Pour que cette pièce reste belle et fonctionnelle tout en étant minimaliste et presque zéro déchet, voici quelques astuces.
Tout d’abord, nous vous conseillons d’acheter peu de produits pour votre peau et la douche. Une crème, quelques huiles essentielles et un savon suffisent pour prendre soin de vous. De plus, évitez d’acheter des gels douche et autres shampooings vendus en grandes surfaces : ils polluent l’eau et ne sont pas économiques, en plus d’avoir une composition trop chargée pour votre peau / cuir chevelu. Préférez également une brosse à dent en bambou, avec la tête interchangeable et recyclable, ainsi qu’un dentifrice dur. Jeter votre peigne en plastique pour le remplacer par un peigne en matière naturelle, comme le bambou et optez pour un cure oreille lavable et réutilisable. Comme pour les autres pièces, évitez d’avoir un tas de serviettes “au cas où”.

4- La pièce de vie

 

Comme dans les autres pièces, il faut se séparer le plus possible des objets qui ne nous servent pas et supprimer les éléments de décoration le plus possible. Pour un salon minimaliste, le but est de garder seulement les meubles et le mobilier qui nous servent tous les jours : la table basse, le canapé, la bibliothèque, une table d’appoint, un bureau. L’idéal pour un salon minimaliste serait de ne pas avoir de télévision, mais c’est un autre débat..! Si ces meubles ne vous suffisent pas, demandez-vous pourquoi : est-ce par goût pour ces derniers ? Ou est-ce parce que vous vous en servez pour ranger des affaires ? Dans le deuxième cas, il est conseillé de refaire un tri dans vos affaires ! Concernant la décoration, nous vous conseillons des plantes et des bougies. Encore une fois, évitez les objets sans réelles fonctions.

5- Le dressing ou l’armoire

Aujourd’hui, à cause du marketing et de la communication de certaines marques, nous sommes sans cesse tenté-e-s d’acheter de nouveaux vêtements et nous sommes bien souvent dans la surconsommation vis à vis de ce produit. Alors comment y remédier ? Une chose simple : se désabonner des newsletter et réduire sa fréquentation des magasins. Ensuite, il faut, comme pour les autres pièces, faire un grand tri de ce que l’on possède. Pour vivre correctement, nous n’avons pas besoin de 10 pulls, de 5 jupes, de 8 jeans etc.
Pour faire le point dans ce que vous possédez, voici une liste du dressing minimaliste :
Manteaux / vestes : 1 pour l’hiver, 1 pour la demi-saison, 1 blazer
3 pulls
4 t-shirts
5 chemises / blouses
3 jeans
2 jupes
2 robes
3 soutien-gorge, 7 culottes, 7 paires de chaussettes, 2 collants
1 gros sac / 1 petit sac
Chaussures : 1 paire de bottes, 1 paire de demi-saison, 1 paire de nu-pied
Ce dressing minimaliste est bien entendu à adapter selon vous et votre vie professionnelle, mais il peut vous aider à y voir plus clair et faire le tri plus facilement dans vos affaires !

Faire le tri- Chambre minimaliste - Minuit Sur Terre

Référence et conseils de lecture :
www.slowandcute.fr
La magie du rangement, de Marie Kondo
Manifeste pour une maison rangée, Anne-Solange Tardy
L’art de l’essentiel, de Dominique Loreau

Lires plus

Comment porter nos baskets véganes avec style ?

 

 

 

 

On ne vous apprend rien en vous disant que les baskets font leur grand retour depuis quelques années dans le monde de la mode. C’est simple, pas une seule marque n’a sorti son propre modèle. Côté tenue, si l’on n’est pas une adepte du style un peu trop sport, des alternatives existent pour les décaler et créer des tenues originales et tendances, pleine de style, sans changer votre garde robe ! On vous propose cinq looks pour tous les moments de la journée !

 

 

1- Tenue casual

C’est la tenue idéale pour tous les jours, que vous soyez au bureau ou à de multiples rendez-vous. C’est le mix parfait entre confort et simplicité, avec une touche d’originalité apportée par la veste.

Look casual avec des baskets vegan

1- Baskets véganes Erable Minuit Sur Terre 95€

2- Veste imprimée Ekyog 149€

3- T-shirt Sœur 55€

4- Jean Mud 119€

5- Veste Paloma Wool 135€

6- Sac seau Matt & Nat 115€

7- Collier Louise Damas 65€

 

2- Le costume

Si vous souhaitez une tenue avec un style plus recherché et dans l’air du temps, optez pour le costume ! C’est un indémodable qui fait toujours son effet et on adore le décaler avec des baskets blanches.

Féminine en costume et baskets veganes

1- Baskets véganes Virevolte Minuit Sur Terre 95€

2- Veste et pantalon Ekyog 149€ et 119€

3- T-shirt Lolita Elise Chalmin 48€

4- Marinière Saint James 57€

5- Boucles d’oreilles Louise Damas 85€

6- Sac Alexandra K 309€

 

3- La robe longue ou midi

Pour profiter un peu des derniers jours d’été, on vous propose de mixer votre robe longue ou midi avec votre paire de basket favorite ! Un look tendance au possible.

Stylée en robe longue et baskets véganes

1- Baskets véganes Erable Minuit Sur Terre 95€

2- Robe midi Ekyog 155€

3- Bracelet et collier Louise Damas 45€ et 60€

4- Robe à pois Bimbe Y Lola 240€

5- Chapeau Lack of Color 68€

6- Sac rond Jean Louis Mahé 54€

 

4- La jupe courte

Osez associer votre jupe courte avec des baskets ! Avec une jolie chemise fluide, vous aurez une silhouette dans l’air du temps.

Chic et casual avec une jupe courte et baskets véganes

1- Baskets véganes Virevolte Minuit Sur Terre 95€

2- Chemise Elise Chalmin 70€ (collaboration avec Monoprix, bientôt disponible)

3- Jupe Sœur 95€

4- Chemise Paloma Wool 89€

5- Sac Matt & Nat 160€

6- Boucles d’oreilles Louise Damas 80€

 

5- La petite robe noire

Bonne nouvelle, vous allez pouvoir continuer à porter votre petite robe noire fétiche ! Associée avec des baskets, osez casser son côté trop sérieux et strict pour un look originale tout en restant chic.

Chic et féminine en robe noir et baskets véganes

1- Baskets véganes Virevolte Voie lactée Minuit Sur Terre (bientôt disponibles)

2- Robe noire Ekyog 129€

3- Jonc Grace et Rose 45€

4-Foulard Cemele 35€

5- Robe manche longue Bimba Y Lola 170€

6- Boucles d’oreilles Après Ski 65€

7- Sac Jean louis Mahé 259€

 

 

Lires plus

Véganisme et écologie - Tire de l'article par Minuit Sur Terre

Véganisme et écologie: une évidence ?

 

Peut-on dire que véganisme et écologie sont liés ? Bien souvent, lorsque l’on entend parler de véganisme, nous avons en tête un mode de vie plus sain, plus éthique, et plus respectueux de l’environnement. Mais adopter un régime 100% vegan permet-il réellement de réduire son impact sur la planète ? Pouvons-nous avoir un impact sur notre planète en modifiant notre comportement quotidiennement en dehors de notre assiette ?

 

1- Les impacts positifs du véganisme sur l’éco-système

Les effets néfastes de l’élevage sur l’environnement

On le sait depuis quelques années et de multiples études démontrent que chaque citoyen vegan réduit considérablement leur impact écologique. Cela commence par la réduction d’émission de gaz à effet de serre (GES), émise en très grande quantité lors de l’élevage… elle est plus forte que celle émise par les transports ! Elle représente à peu près 14.5% des émissions globales et atteindrait bientôt les 50% si les consommateurs ne changent pas leur comportement alimentaire. Si ce gaz à effet de serre est aussi polluant c’est qu’il est composé de protoxyde d’azote qui est émis par la production des céréales produites afin de nourrir le bétail, responsable de 65% des émissions de ce gaz plus néfaste que le CO2. A cela s’ajoute le méthane qui est issu des animaux d’élevage lors de leur processus de digestion, également plus néfaste que le CO2 ! Bien qu’il soit moins puissant, le  CO2 est bel et bien présent et est principalement émis par l’utilisation des engrais, des machines agricoles, le transport et la déforestation.

D’ailleurs, intéressons nous à ce phénomène de déforestation: la production de soja pour nourrir le bétail est la première cause de déforestation au Brésil selon Greenpeace et représente en tout 63% de la déforestation amazonienne. L’agriculture et la déforestation sont les deux premières causes de ce phénomène irréversible: plus les forêts disparaissent, moins la planète respire…je vous laisse deviner la suite.

Outre la déforestation massive, il y a un problème de gestion concernant les sols. En effet, les sols consacrés à l’élevage occupent 4 fois plus d’espace que les terres consacrées à produire des végétaux pour l’alimentation humaine. Cet élevage intensif n’est pas sans conséquence sur notre éco-système: depuis peu, nous sommes entrés dans la 6ème extinction massive d’espèces et cette fois-ci, contrairement à la dernière extinction (celle des dinosaures), elle n’est pas dû à un phénomène naturel, mais au comportement des hommes…

Mais l’impact ne se limite malheureusement pas aux terres, il se répand jusqu’aux océans qui sont surexploités au niveau de leurs ressources. En moyenne, 1 milliard de poissons sont pêchés, dont 40% sont destinés à nourrir les bovins, porcins ou volailles d’élevage. De plus, parmi ces poissons se trouvent très souvent pris au piège des espèces qui ne seront pas “utiles”: ces dernières sont rejetées à l’eau, déjà mortes. A cause de cette surexploitation, nos océans seraient vidés de vie vers 2050 selon des experts.

Face à cet élevage hors norme, les réserves d’eau s’épuisent donc très vite et celles restantes sont fortement polluées. En nombre, cela donne 40% de pénurie d’eau douce, 70% d’eau douce polluée et 30% de la consommation d’eau dans sa globalité provient de l’industrie agroalimentaire. Si chaque citoyen ne réduit pas ou ne supprime pas la viande de leur assiette, la consommation d’eau douce devrait augmenter en moyenne de 50% d’ici 2050. Cette surconsommation d’eau dû à l’élevage peut-être considérablement réduite grâce à un menu végétalien consommant 70% moins d’eau. En plus d’être gourmand en eau, l’élevage, à cause du rejet dans l’eau des engrais, des pesticides, mais aussi les nitrates et l’ammoniaque provenant des excréments des animaux, pollue les cours d’eau en causant de multiples invasions d’algues qui étouffent la vie aquatique et participent à l’acidification des océans.

Réduire la faim dans le monde grâce au véganisme ?

Mais si les causes environnementales et animales ne nous touchent pas, on ne peut, normalement, être insensible à la cause humaine. On sait aujourd’hui que 795 millions d’êtres humains sont sous-alimentés dans le monde. Toutes ces personnes pourraient être nourries grâce à la production de céréales ou encore de soja, mais 90% de cette production est destinée à nourrir des animaux d’élevage. Voici un exemple parlant: en tuant un bœuf, nous pouvons préparer à partir de sa viande 1500 repas. Si nous prenons la quantité de céréales qui a été utilisée pour le nourrir (12 à 25 kgs de végétaux pour obtenir 1 kg de bœuf), nous obtenons 18 000 repas.

Il est donc clair que le régime végétalien est le meilleur choix d’alimentation sur beaucoup de plans. Mais être vegan , est-ce être par défaut écolo ?

2- Adapter son comportement de consommateur

Adapter son alimentation vegan et opter pour le zéro déchet

“Tu es vegan mais tu consommes des produits transformés vendus en grande surface” Beaucoup de vegan ont déjà entendu ce genre de remarque à leur égard. En effet, être vegan n’est pas gage d’un comportement écologique et soucieux de la planète, voire éthique. Bien souvent, choisir le régime végétalien n’est pas anodin: ce choix relève d’une envie de mieux consommer, de bannir l’exploitation des animaux mais aussi de préserver notre planète et ses ressources naturelles. Alors oui, il est préférable d’adapter son comportement en dehors de notre assiette et cela passe par une petite rééducation de nos habitudes (rien de bien compliqué, rassurez-vous !).

La première chose à faire serait de se mettre aux fourneaux ! Il existe plein de recettes délicieuses et simples, rapides à réaliser, qui vous éviteront d’acheter des plats vegan préparés, souvent remplis de sucre et emballé dans du plastique. Si vous manquez d’inspiration, rendez-vous ici: www.veganfreestyle.com et ici http://minuitsurterre.com/youtubeuses-vegans/.

En parlant de plastique… On entend depuis quelques années parler de lui pour de mauvaises raisons. En effet, le plastique à usage unique est très polluant, notamment au niveau de nos océans. Sur 79 % de déchets plastique, seulement 9% est déjà recyclé et 12% incinéré. Pour réduire sa consommation de plastique à usage unique, quelques premiers gestes simples: préparer ses repas et ne plus acheter des plats préparés ou surgelés, acheter des pailles, des sacs de courses et des bouteilles réutilisables, renoncer aux chewing-gum, préférer les emballages en carton, acheter en vrac avec des sac en tissus réutilisables, préférer les récipients en verre et acheter une brosse à dent en fibres naturelles comme celles de chez Lamazuna.

Concernant ce que vous allez mettre dans votre assiette: il est préférable que vous achetiez en vrac, de saison et local si possible. Le plus accessible pour tous est avant tout d’acheter nos fruits et légumes de saison. En consommant ainsi, nous achetons le plus souvent des produits provenant de France, qui ne viennent donc pas de loin et n’ont pas un impact CO2 élevé à cause du transport. De plus, ils sont bien souvent meilleurs !

Privilégier les marques éthiques et arrêter la fast fashion

Ces simples changements vous permettront d’être plus écologique et de réduire considérablement votre impact sur l’environnement. A présent, il ne vous reste plus qu’à devenir éthique ! Après l’industrie du pétrole, c’est l’industrie de la mode qui est la plus polluante. Cette pollution conséquente est due à la surproduction de textile par les marques appartenant à la Fast Fashion. Cette Fast Fashion apparaît comme être le plus gros problème dans l’industrie du textile d’aujourd’hui en matière de responsabilité sociale et environnementale. La plupart de leurs usines se trouvent au Bangladesh, au Cambodge et en Chine, où 70% des cours d’eau sont usés à cause des produits chimiques qui y sont déversés (contrairement à l’Europe, aucune réglementation n’existe sur les rejets toxiques dans les cours d’eau). Le problème majeur vient de leur surproduction qui s’accompagne d’une surconsommation: une vraie spirale qui cause pression sur les coûts et les délais de production. Dans ces usines, des travailleurs sous-payés, travaillant en moyenne 12 heures par jour et n’ayant pas de droits sociaux. Alors, si vous ne souhaitez plus donner votre agent aux marques appartenant à la Fast Fashion, des alternatives existent pour consommer la mode de manière éthique et écologique: la seconde main, les friperies, le Made in France ou Europe, les tissus biologiques ou matières vegan et penser à recycler ou vendre ses vêtements qu’on ne portent plus. Par ailleurs, nous vous conseillons le reportage The True Cost disponible sur Netflix.

 

3 – Conseils: comment réduire quotidiennement son impact écologique ?

Etre écolo et vegan à la maison

Afin de réduire son impact écologique quotidien, il existe de multiples solutions simples à appliquer et qui sont efficaces rapidement. En commençant par votre chez vous: vous pouvez remplacer vos ampoules classiques par des ampoules LED consommant 80% en moins d’électricité, éteindre vos appareils restant en mode veille, installer un mousseurs sur vos robinets et une douchette pour économiser l’eau, refuser la pub dans votre boîte aux lettres, faire un composte si cela est possible, et trier vos déchets.

Au XXIème siècle, rares sont ceux qui n’utilisent pas Internet. Entouré de toute cette technologie, il semble parfois compliqué de réduire son impact écologique de ce côté là. Pourtant, il existe aussi des solutions pour être plus écolo en continuant d’utiliser Internet ! Avant tout, pensez à vider régulièrement votre boîte mail. Vous pouvez aussi installer un filtre antispam et vous désinscrire des newsletter qui vous sont inutiles. Cela réduira votre empreinte écologique et vous libérera un peu l’esprit ! Vous pouvez également changer votre moteur de recherche par Lilo qui reverse 50% de l’argent généré par les liens commerciaux à des projets associatifs ou environnementaux ou encore Ecosia qui plante des arbres avec les revenus des liens commerciaux.

Les applications pour être vegan et écolo

En plus de ces changements, vous pouvez télécharger certaines applications qui vous accompagneront chaque jour vers un mode de vie plus responsable: 90jours vous propose de réaliser des défis au quotidien, que vous acceptez ou pas. À chaque défi réalisé, l’application vous indique l’économie réalisée en eau et en émissions de CO2, Eat4Good vous propose un test pour noter votre comportement alimentaire en fonction de son impact environnemental et vous fournit des informations pour manger plus éco-responsable, YesWeGreen vous aide à repérer les bonnes adresses près de chez vous pour consommer local, Écocompare avec lequel vous entrez le code-barre d’un produit et vous pouvez savoir comment il a été fabriqué, avec quelles émissions de CO2, s’il possède un label, s’il peut être recyclé, s’il est biodégradable et enfin Astuces Écolo  vous donne des centaines de conseils à la fois bons pour la planète et le porte-monnaie !

 

Beaucoup de solutions s’offrent à nous pour réduire notre empreinte écologique, mais la première étape est de prendre conscience de l’état de notre planète ainsi que de la condition des humains et des animaux afin de considérer les enjeux majeurs que recouvre le choix de devenir végétalien et de modifier son comportement en tant que consommateur. Pour cela, il n’est évidemment pas nécessaire de tout arrêter du jour au lendemain ! Chacun peut procéder par étape, dans l’ordre qui lui convient et agir avec bienveillance envers lui-même en cas d’écart.

 

Infographie - Impact élevage - Arrêt de la fast fashion - adapter son comportement

 

Nos sources:

 

Lires plus

Souvent, il arrive que l’on ait du mal à trouver des idées recettes originales, des bons plans restaurants ou beauté ou encore simplement des conseils pour bien vivre son véganisme. Pour vous aider à bien gérer votre alimentation et votre vie quotidienne avec des idées originales, voici une sélection de nos Youtubeuses véganes favorites !

Liens cliquables dans les titres

Et Pourquoi Pas Coline

Coline nous séduit par son naturel et sa fraîcheur ! Sur sa chaîne elle parle véganisme mais aussi beauté, mode et vie courante. Vous trouverez donc peu de recettes mais beaucoup d’astuces pour trouver des produits de beauté vegans et à petits prix ainsi que des conseils quotidiens comme, par exemple, être vegan quand on a un petit budget, bien manger vegan pour éviter les carences, gérer les critiques contre les vegans, comment être sûr qu’un produit est bien vegan, etc.

youtubeuse végane blonde devant mur de fleurs

The Turban Girl

Nesrine alias The Turban Girl propose des idées recettes simples et healthy. Prônant un mode de vie vegan, sans gluten et à base d’ingrédients le moins industrialisés possible, Nesrine est aussi formée au développement personnel et propose des vidéos dans ce sens. Conseils beauté, alimentation et vie quotidienne, la chaîne de The Turban Girl est donc très complète et vous y trouverez sûrement votre compte !

Youtubeuse vegan turban

Lloyd Lang

Sur la chaîne de Lloyd Lang, vous retrouverez de nombreuses idées recettes simples et délicieuses. Cuisinés sans sel et sans matières grasses ajoutées, les plats qu’elle propose sont accessibles à tous grâce à l’utilisation de produits simples. Cette jeune franco-mexicaine réalise aussi quelques vidéos sport et beauté mais l’essentiel de sa chaîne est centrée sur l’alimentation. N’hésitez pas à aller voir ses recettes elles sont plus délicieuses les unes que les autres !

youtubeuse vegan

Eva lespetitsplats

Initialement végétarienne, la chaîne d’Eva est devenu totalement vegan il y a environ 6 mois. Sur sa chaîne vous retrouverez essentiellement des vidéos culinaires qui séduiront même les non vegans, des recettes simples utilisant des ingrédients que l’on peut trouver très facilement en grande surface. Engagée dans l’association Sea Sheperd, elle nous parle aussi de son engagement quotidien dans cette association, de ses documentaires préférés et nous explique comment faire germer ses propres graines chez soi.

youtubeuse vegan blonde noir et blanc

Vegan Friendly by Sweet and Sour

Marie, qui se cache derrière le pseudonyme Sweet and Sour part régulièrement à la conquête de lieux vegan friendly partout en France. Grâce à elle vous pourrez ainsi découvrir où vivre vegan à Paris, Bordeaux, Toulouse, Lyon, Orléans et bien d’autres villes. Elle met en avant des restaurants bien sûr, mais elle nous ouvre également les portes de salon de tatouage, de coiffure, de massage sans oublier les nombreux tests produits qu’elle fait face caméra ! Son style pétillant et sa bonne humeur nous on convaincues !

Youtubeuse vegan pull jaune

Cherry Pepper

Sur Cherry Pepper, Magalie et Michel nous proposent des recettes gourmandes avec conseils culinaires, des Vlogs, des « Une journée dans notre assiette » des unboxing et retours de course ainsi que des livres de recettes. Leur chaîne, très complète comporte de nombreuses vidéos assez variées. Si Magalie s’occupe de toute la partie recette, Michel fait une chronique en direct tous les samedis sur des sujets multiples et il répond aussi en direct aux questions des internautes. Il y ainsi une vraie volonté d’échange et de partage sur Cherry Pepper.

cerise bleu

Alice Esmeralda

Allant du petit déjeuner au menu de fêtes en passant par des lunch box et des desserts de saison, les recettes d’Alice mettent l’eau à la bouche, et sont parfois accompagnées de petits instants « conseils » qu’on aime entendre quand on débute dans la cuisine végétalienne. En plus des recettes qu’elle partage, elle donne aussi des conseils fitness, beauté et santé vegan qui font de sa chaîne un espace ou trouver toutes les bonnes astuces lorsque l’on est vegan. Allez faire un tour sur sa chaîne vous ne serez pas déçus !

youtubeuse vegane avec pull gris

Les recettes de Juliana

Comme son nom l’indique, la chaîne de Juliana regorge d’idées recettes vegans. Faciles à faire et bien détaillées à chaque étape, les recettes qu’elle propose sont simples et permettent de manger vegan sans difficulté !

youtubeuse vegane jupe bleu années 50

Vegan by Kaltrina

Kaltrina nous propose de découvrir un grand nombre de recettes vegans et healthy. Elle nous fait également partager des recettes du monde en version vegan et laisse parfois la caméra à sa fille aînée qui maîtrise déjà très bien le sujet. Une mention spéciale pour sa brioche coco choco qui nous fait saliver d’envie !

youtubeuse végan brune avec boucle d'oreilles bleues

Citizen V

Amélie alias Citizen V propose un concept différent des chaînes vegans citées ci-dessus. Elle rencontres des personnalités vegans et montre ce qu’il y a dans leur frigo. Ce concept appelé « Le frigo sans animaux » permet de voir tous les produits qu’il est possible d’acheter en étant vegan. Son deuxième type de vidéo « Le resto sans aimaux » met face caméra des personnalités, toujours vegans, et leur demande quel est leur restaurant vegan préféré. Grâce à Citizen V, il est ainsi possible de découvrir quels produits acheter et quel restaurant découvrir lorsque l’on mange vegan.

youtubeuse vegan blonde

 

Vous voilà désormais parés pour découvrir de nouvelles recettes et des bons plans vegans alors n’hésitez pas à aller faire un tour sur ces chaînes !

À bientôt sur Au Pied de la Lettre

Tiphaine

Lires plus