Végane ou vegan

S’il y a une chose sur laquelle les véganes ne sont pas d’accord, c’est l’orthographe francisée du mot vegan : végan, vegan, végane… Personne ne semble sûr de l’orthographe à choisir.

Vegan, qu’est-ce que c’est ?

Le terme anglais vegan a été créé par le fondateur de la Vegan Society, Donald Watson, en 1944. Il est dérivé du mot vegetarian et désigne une personne qui vit sans exploiter les animaux, que ce soit pour se nourrir, pour se vêtir, pour prendre soin d’elle ou pour toute autre activité. Une personne végane ne consomme donc pas de viande, de poisson, de coquillages ou crustacés, de lait animal ou de produits laitiers, de miel et d’œufs. Elle ne porte ni fourrure, ni laine, ni cuir, ni soie,… Elle choisit des produits cosmétiques formulés sans produits animaux et n’étant pas testés sur les animaux. De plus, pour se divertir, elle ne se rend pas dans un zoo ou dans un aquarium par exemple. Il s’agit donc d’un concept moral qui se distingue du végétalisme, qui recouvre uniquement l’aspect alimentaire.

L’orthographe du mot anglais « vegan » ne permet pas aux francophones de savoir quelle prononciation adopter : on entend parfois « vigane », à l’anglaise, mais aussi « végant », « végane » ou « véjan ». Difficile de communiquer sur le véganisme si personne ne sait vraiment comment le terme se prononce…

Un débat sur l’orthographe à adopter

Dans certains pays étrangers, le mot a été adapté pour correspondre à la langue de chaque pays : en espagnol on utilise par exemple les termes vegano/vegana et en allemand Veganer/Veganerin. En France, tous les dictionnaires français ne sont pour l’instant pas d’accord sur l’orthographe du terme :  le Robert utilise le terme végane au masculin et au féminin, mais le Larousse ou le dictionnaire Hachette lui préfèrent le terme « végan(e) » qui s’accorde selon le genre. L’Office québécois de la langue française, lui, a une approche plus originale : il préfère l’expression « végétalisme intégral » à celle de « véganisme ».

Le mot « végan », utilisé au masculin par le Larousse ou le Hachette notamment, ne reflète pas la prononciation la plus courante, qui est identique au féminin et au masculin. Le terme « végane », utilisé au masculin et au féminin de manière indifférenciée, est le seul ne portant jamais à confusion concernant la prononciation. C’est un mot épicène, c’est-à-dire qu’il n’est pas orthographié différemment au féminin et au masculin.  Cela évite une différenciation de genre et permet de regrouper toutes les personnes concernées en utilisant un terme unique. Il s’agit notamment de l’orthographe adoptée par de nombreuses instances francophones représentant le véganisme comme la Société végane de France.

Végane : un terme rassembleur et facile à prononcer

Mais alors, chez Minuit sur Terre, est-ce qu’on vend des chaussures vegan ? Ou bien des chaussures véganes ? Nous avons choisi d’utiliser le mot « végane » au féminin et au masculin : il nous semble que cette orthographe est plus transparente au niveau de la prononciaton et qu’il s’agit d’un terme plus rassembleur et moins discriminant, en ce qu’il ne différencie pas les hommes et les femmes. Utiliser un mot francisé témoigne aussi de notre volonté de faire connaître le véganisme en France, sous un jour bienveillant qui correspond à nos valeurs.

Bien entendu, c’est à chacun de choisir le terme qu’il préfère employer au quotidien ! Que vous soyez vegan, végan, végane, omnivore, végétarien, végétalien, crudivore… Peu nous importe ! Vous pouvez toujours faire le choix de porter une paire de chaussures conçue avec respect 🙂

Nos sources :

Emma et toute la team Minuit sur Terre