Adopter un petit compagnon est un engagement à long terme, un choix qui doit être mûrement réfléchi, en pensant bien à toutes les conséquences que cela implique. En effet, en cette saison de départs en vacances, nombreux sont les maîtres qui décident de se débarrasser de leur animal de compagnie plutôt que de trouver une solution pour le faire garder.

Si comme nous, vous adorez les animaux, que leur gentillesse vous fait fondre et que vous ne résistez pas à leurs grands yeux, sachez que vous pouvez vous investir dans des actions pour vous engager auprès d’eux au quotidien, que vous ayez ou non un ami poilu ou à plumes avec vous 🙂

Idée n°1 : Devenir famille d’accueil pour animaux de refuge

Les refuges étant de plus en plus surchargés, nombreux sont ceux qui recherchent des familles d’accueil pour prendre soin, temporairement, des animaux qui sont placés. De plus, certains animaux ont du mal à s’adapter à la vie en collectivité et préfèrent le calme d’un foyer. En attendant qu’ils soient adoptables, vous pourrez donc vous occuper de ces animaux et leur offrir une seconde chance ! Si vous avez un coup de cœur pour un animal que vous gardez et que vous souhaitez l’adopter, vous pourrez le faire dès qu’il sera adoptable.

Pour devenir famille d’accueil, renseignez vous simplement dans le refuge le plus proche de chez vous.

 

Idée n°2 : Devenir bénévole dans un refuge

Si vous ne souhaitez ou ne pouvez pas accueillir un animal chez vous, vous pouvez vous rendre dans un refuge pour y devenir bénévole. Cette fois aussi, il faut bien peser le pour et le contre. En effet, en devenant bénévole, on s’engage auprès des animaux qui vont s’habituer à votre présence, mais aussi auprès des salariés ou autres bénévoles du refuge qui vont eux aussi compter sur vous. Il est donc important de vous fixer un rythme de bénévolat et de vous y tenir autant que possible pour éviter de perturber le rythme du refuge.

Pour connaître la liste des refuges près de chez vous, il suffit de contacter la Direction des Services Vétérinaires ou la gendarmerie de votre lieu d’habitation.

 

Idée n°3 : Devenir enquêteur pour la protection animale

Si vous ne supportez plus d’être impuissant face à la maltraitance infligée à de nombreux animaux, et ce en toute impunité de leur propriétaire, vous pouvez, en tant que bénévole pour une association, devenir enquêteur pour la protection animale. Vous aurez alors pour mission de vous rendre chez les personnes signalées comme maltraitantes afin d’évaluer les conditions de vie des animaux. S’il s’avère que les animaux sont effectivement maltraités, vous serez en charge de déposer une plainte et de prendre les mesures qui s’imposeront pour retirer les animaux à leur propriétaire et les placer dans un refuge.

De nombreuses associations de défense des animaux proposent de devenir enquêteur, renseignez vous auprès d’une association de votre choix.

Pour signaler une personne maltraitante, en cas d’urgence vitale vous pouvez appeler le 17 ou le 112. Vous pouvez également contacter l’association de protection des animaux la plus proche de chez vous pour que celle-ci envoie son enquêteur.

 

Idée n°4 : L’écovolontariat

Si vous ne savez pas ou partir en vacances et que vous voulez mêler l’utile à l’agréable, vous pouvez partir en mission d’écovolontariat. En France ou à l’étranger, vous pourrez ainsi participer à une mission allant de la rénovation de refuges au soin de rapaces en passant par la construction d’abris ou l’observation d’animaux marins. Vous pouvez partir selon la durée, la destination et la mission qui vous correspondent.

Pour partir en écovolontariat, de nombreux sites existent. Attention cependant aux arnaques. Certains sites vous proposent de partir dans des projets qui peuvent faire rêver mais si il vous est demandé de verser 1000€ pour partir, c’est parfois une escroquerie. N’hésitez alors pas à rechercher sur Internet des avis sur l’association, contactez des anciens volontaires, vérifiez si vous arrivez facilement à avoir un interlocuteur au téléphone, etc.

 

Idée n°4 : Partir en mission scientifique

Si vous avez des connaissances spécifiques, vous pouvez partir en mission scientifique avec une expédition pour apprendre à mieux comprendre la faune et la flore. Dresser un inventaire d’animaux, réaliser des études climatologiques et soigner des animaux sont autant de missions qu’il est possible de réaliser.

Faites un tour sur le site de Cap sur la Terre pour faire le plein de bons conseils : https://www.eco-volontaire.com/

 

Quel que soit les moyens et le temps que vous pouvez y consacrer, il existe toujours des solutions pour aider les animaux. Il n’y a pas de petits gestes, chaque action compte, alors n’hésitez plus à vous lancer dans la cause.

 

À bientôt sur Au Pied de la Lettre

Tiphaine