produits ménagers

En lisant le titre de cet article, vous avez sûrement été supris•e : comment ça, tous les produits ménagers ne sont pas véganes ? En effet, quand on parle de véganisme, le ménage n’est pas la première chose qui vient à l’esprit. Pour autant, la plupart des produits d’entretien ne sont pas cruelty free et sont la cause d’une grande souffrance animale… On fait le point avec vous, et on vous donne toutes nos astuces pour avoir une maison propre avec respect !

Des tests cruels et absolument pas nécessaires

La grande majorité des produits ménagers vendus dans la grande distribution font l’objet de tests sur les animaux. Ils ne sont pas concernés par la législation européenne interdisant les tests sur les animaux (ceci dit, cette législation n’empêche pas totalement les tests sur les produits cosmétiques non plus… Pour vous assurer que vos produits cosmétiques sont véganes, choisissez-les labellisés).  The Body Shop a d’ailleurs lancé une grande campagne dans le but de mettre définitivement fin aux tests sur les animaux dans le milieu cosmétique, et dans le monde entier, d’ici 2020. Si ce n’est pas encore, fait, vous pouvez aller signer la pétition.

Pour chaque produit d’entretien vendu dans le commerce, un millier de lapins, cochons, hamsters, rats et souris sont testés. Pour chacun des ingrédients, plusieurs autres milliers d’animaux souffrent également. Les tests réalisés sont similaires à ceux mis en place pour les cosmétiques. Les lapins sont par exemple particulièrement utilisés pour les tests d’irritation cutanée et oculaire : ils secrètent moins de liquide lacrymal et peuvent donc moins expulser les substances irritantes. Ils sont immobilisés et les produits sont directement appliqués dans leurs yeux, ce qui rend de nombreux lapins aveugles. Pour les produits d’entretien, on mène également des tests sur la reproduction.

Tous ces tests ne sont absolument pas nécessaires : il est possible de recourir à des techniques in vitro avec des cellules, des tissus humains ou même des calculs informatiques. Les alternatives existantes sont plus fiables et bien moins onéreuses que les tests sur les animaux : un test sur une peau reconstituée peut coûter 500 dollars alors qu’un test sur les animaux peut coûter jusqu’à 1 million de dollars !

Quelles marques choisir ?

Les labels utilisés sont les mêmes qu’en cosmétiques. Pour vous y retrouver, voici une liste des différents labels et de leurs caractéristiques.

On peut trouver un certain nombre de marques cruelty free et véganes en grande surface et en magasin bio. Ophélie Véron, auteure du blog Antigone XXI, les liste dans son livre Planète végane.

Les marques suivantes sont cruelty free et 100% véganes :

Attention toutefois à la marque L’Arbre vert : elle a récemment été rachetée par Sodalis qui projette de s’implanter en Chine, ce qui rendrait obligatoires les tests sur les animaux des produits de cette marque.

Les marques suivantes sont cruelty free mais non véganes à 100%. Des substances animales peuvent parfois être utilisées dans certains produits : il faut alors se référer à la liste des ingrédients, qui peut par exemple contenir de la cire d’abeille ou des graisses animales.

attitude

La marque Attitude ne teste pas sur les animaux et est 100% végane. Crédits : labonneattitude.com

 Optez pour le fait maison !

Le moyen le plus simple de savoir d’où proviennent les produits que vous utilisez est encore le fait maison ! Il s’agit de l’alternative la plus saine, la plus écologique et la plus économique aux produits d’entretien du commerce. Faire ses propres produits n’est pas très chronophage : il suffit généralement d’y passer quelques minutes par mois.

Pour nettoyer toutes vos surfaces, éviers, lavabos, rien de mieux que le vinaigre blanc ou vinaigre d’alcool. Vous pouvez le trouver en supermarché pour quelques dizaines de centimes. Versez le dans un vaporisateur et coupez avec un peu d’eau, puis vaporisez-le sur les surfaces à nettoyer. Vous pouvez même détartrer votre bouilloire ou cafetière en y versant un mélange de vinaigre blanc et d’eau, ou nettoyer la cuvette de vos toilettes avec. Si vous n’aimez pas son odeur (qui se dissipe très vite après le nettoyage), vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de citron ou y faire tremper vos peaux d’agrumes pendant quelques jours.

Pour les sols ou votre douche ou baignoire, vous pouvez opter pour du savon noir ou du savon de Marseille, facilement trouvables dans le commerce. Le bicarbonate de soude est également un ingrédient magique : combiné avec du vinaigre blanc, la réaction chimique peut vous aider à déboucher vos canalisations. Il peut être utilisé comme poudre à récurer, comme désodorisant ou comme adoucissant.

Il est également très facile de fabriquer votre propre lessive : de nombreuses recettes existent sur internet. Celle-ci est testée et approuvée. En guise d’adoucissant, vous pouvez verser un peu de vinaigre blanc dans le compartiment réservé à cet effet de votre machine à laver. Promis, ça ne sent rien ! Pour les tâches tenaces, vous pouvez effectuer un prélavage à l’aide de savon de Marseille par exemple.

Les ressources pullulent sur le web pour vous aider à faire le ménage au naturel. Cet e-book pourra par exemple vous inspirer.

A très bientôt sur le blog !

Nos sources :

Planète végane, Ophélie Véron

Cosmétiques et produits non testés, Vegan Pratique

Les méthodes alternatives à la recherche animale, Antidote Europe

Tests sur les animaux : Cruelty Free International nous dit tout !, Et pourquoi pas Coline

Les labels cruelty free et vegan à privilégier, Gala’s Blog