La fête des mères, c’est le 26 mai 2019 ! L’occasion de gâter votre maman avec un beau cadeau éthique, conçu dans le respect des travailleurs, des animaux et de l’environnement 🙂

Nous vous avons concocté une petite sélection d’idées cadeaux par de jolies marques. Toujours 100 % véganes, bien entendu !

  1. Trio de bracelets – 122 euros – L’Atelier d’Amaya
  2. Bouquet Guérande – 35,90 euros – Bergamotte
  3. Poème Blush – 150 euros – Minuit sur Terre
  4. Un repas dans un restaurant végane, pourquoi pas ONA sur le Bassin d’Arcachon, Vegan Gorilla à Nice ou encore Gentle Gourmet à Paris
  5. Coffret Brume et Huile – 50 euros – Oden
  6. Sandales Oia – 130 euros – Minuit sur Terre
  7. Portefeuille Haïku – 95 euros – Minuit sur Terre
Lires plus
Collection de chaussures veganes été 2019 Eole Minuit sur Terre

Notre collection été Éole est de sortie ce dimanche 19 mai 2019, à 10h ! Nos petites pépites estivales vous accompagneront tout au long des beaux jours : de nombreux modèles de sandales plates ou à talon, ainsi que des espadrilles et des baskets, vous attendent pour habiller vos pieds dans toutes les situations !

Nos jolies sandales vegan sont comme toujours fabriquées dans le respect des hommes, des animaux et de l’environnement dans nos ateliers dans la région de Porto, au Portugal. Conçues sans aucun produit d’origine animale, elles sont 100% véganes et certifiées par la PETA. Un bon moyen d’être jolie de la tête au pied cet été, sans pour autant sacrifier ses valeurs éthiques !

Un shooting au paradis !

Pour vous offrir les plus jolis visuels de notre collection, nous avons réalisé le shooting de notre collection à Oia, sur l’île de Santorin en Grèce. Un paysage de rêve qui met en valeurs nos précieuses et qui nous a permis de vivre un petit séjour plein de soleil (et de vent !). Nous vous racontons notre voyage sur le blog aujourd’hui 😉

Jour 1 : L’arrivée à Oia

Notre petite équipe est arrivée à Oia le 18 avril. Des vols directs existent depuis Bordeaux : génial pour être complètement dépaysé en 3 heures de vol ! 🙂

Deballage shooting Minuit sur Terre Eole collection été
Le déballage de toutes les paires dès l’arrivée à Oia

Nous avons eu la joie de découvrir que notre Airbnb possédait une magnifique terrasse, très spacieuse et avec une vue imprenable sur la mer et les petites maisons blanches d’Oia. Un endroit parfait pour réaliser le shooting d’une partie de la collection, sans avoir besoin de bouger et en ayant toutes les paires à portée de main sans les transporter 😉

Terrasse shooting Eole chaussures véganes Minuit sur Terre
La vue depuis notre terrasse

Le premier jour, nous sommes partis en repérage et avons commencé par notre activité favorite : manger ! Au programme, beaucoup de salades grecques (sans feta) et surtout, 10 kilos de houmous !

Jour 2 et 3 : Le shooting de notre collection Éole

Ensuite, place au shooting de notre collection été de chaussures vegan, Éole ! Le ciel était dégagé et un beau soleil illuminait le village et le bleu de la mer. Par contre, qui dit soleil ne dit pas forcément chaleur, en tout cas sur les îles grecques ! Nous qui avions prévu des tenues très estivales avons été surpris du froid et surtout du vent qui soufflait sur Oia. Ces conditions météo nous ont même inspiré le nom de notre collection été : Éole, le dieu du vent dans la mythologie grecque.

Photographe Minuit sur Terre Eole
Notre photographe au comble de la concentration 😉

Nous avons réalisé le shooting sur la terrasse de notre Airbnb et dans les rues du villages. L’avantage, c’est que l’on passait inaperçus : de nombreux touristes se prennent en photo devant les plus beaux panoramas de la ville. Pas toujours facile de les esquiver pour faire de jolies images devant les maisons d’Oia !

Shooting collection été chaussures véganes Eole Minuit sur Terre
Une mise en place au millimètre près !

Dans les petites rues du village, de nombreux chiens et chats se promènent, mais les habitants semblent prendre soin d’eux : il y a même des distributeurs de croquettes dans la rue !

Listes modèles shooting Eole Minuit sur Terre chaussures vegan
La liste de tous les modèles pour ne rien oublier

Jour 4 : Silence, on tourne !

Le dimanche, place à la vidéo ! Après avoir écrit le script et imaginé les plans qui nous plaisaient samedi soir, nous avons tourné toute la journée dans les rues d’Oia pour vous concocter la jolie vidéo de collection. Suivez-y Aurore, notre mannequin, qui passe une belle journée dans le village en gambadant avec les modèles de notre collection !

Jour 5 : Un peu de repos, ça ne fait pas de mal !

Lundi, place au repos : nous avons enfin fini le shooting et la vidéo. Nous nous promenons dans Oia et faisons la rencontre d’un gentil petit chien, beaucoup trop mignon !

Chien shooting à Oia collection été Minuit sur Terre Éole
Notre copain chien, si mignon !

Seul bémol : nous n’avons pas pu assister à un joli coucher de soleil. Le village est très réputé pour la beauté de ses couchers de soleil : des cars entiers de touristes arrivent le soir pour admirer le spectacle. Malheureusement, les soirées étaient nuageuses et nous n’avons pas pu en profiter… Ce sera le cas la prochaine fois 😉

Lires plus
Bordeaux vegan : restaurants et shopping

Vous êtes de passage dans notre jolie ville et vous voulez tester les restaurants vegan de Bordeaux ? Vous êtes bordelais.e et à la recherche de nouvelles adresses végétaliennes à tester ? Vous êtes au bon endroit 😉

Après nos city guide du Bordeaux vegan 1.0 (ici) et 2.0 (ici), voici la version numéro 3, avec encore plus de petits endroits à tester pour vous régaler sans cruauté ou faire votre shopping en toute éthique. Les adresses 100 % vegan ou proposant des choix végétaliens fleurissent à Bordeaux, pour notre plus grand bonheur !

Monkey Mood

Le tout nouveau resto vegan à Bordeaux ! Dans le sympathique quartier Saint-Michel, à deux pas de la flèche, on peut maintenant déguster une cuisine végane d’influence indonésienne dans une jolie déco vintage. Les produits sont frais, les assiettes colorées et les saveurs délicieusement associées. On retrouve notamment des burgers, buddah bowl, curry de légumes, mais aussi des desserts maison ! Un régal dans une atmosphère toute douce.

On peut y déjeuner le midi ou profiter du café l’après-midi. Un brunch est aussi proposé le dimanche matin, sucré ou salé.

Le Monkey Mood propose également des cours de yoga, pilates, danse et autres pratiques corporelles, ainsi que des expositions.

Restaurant vegan Monkey Mood Bordeaux

La Soupe au Caillou

Le restaurant végéta*ien historique à Bordeaux ! Situé lui aussi tout près de la place Saint-Michel, c’est un spot très agréable pour un petit repas après un tour au marché des Capucins.

La Soupe au Caillou, c’est un menu unique qui change tous les jours, avec toujours des choix végétaliens. Entrée, plat, dessert pour 18 euros : un excellent rapport qualité prix ! C’est simple mais toujours inventif, fait maison et absolument délicieux.

La Soupe au Caillou restaurant vegan et végétarien à Bordeaux

Cosmopolis

On finit notre tour de Saint-Mich’ avec le Cosmopolis. Ce petit restau très intimiste, caché dans une petite rue non loin de la place, il faut le trouver ! Mais une fois qu’on y est, c’est que du bonheur. Là encore, on a des produits frais, de saison et biologiques cuisinés avec amour. Le Cosomopolis propose menu avec seulement quelques choix à la carte, en fonction des saison. La majorité des plats sont végétaliens pour l’entrée, le plat et le dessert.

A noter : il s’agit d’un des seuls resto vegan ouverts le soir à Bordeaux. Et depuis peu, grande nouveauté : le Cosmopolis est aussi ouvert le midi pour proposer des burgers !

Cosmopolis restaurant vegan à Bordeaux

Banana Café

Le Banana Café, c’est un peu le resto qui réconcilie tout le monde. Tout est local et de saison, mais ensuite, il est possible de choisir entre option végétalienne ou non, sans gluten ou non. Dans l’après-midi, la carte passe en mode snacking, et des choix sucrés vous sont proposés toute la journée. Le Banana Café sert aussi le soir les vendredis et samedis. Et le week-end, place au brunch !

A découvrir : les boissons latte extraordinaires, aux recettes vegan et colorées !

Banana Café restaurant vegan et sans gluten à Bordeaux

VJ Cantine

VJ Cantine, c’est la nouvelle adresse du midi du centre ville ! Là aussi, un menu du jour unique est de rigueur, en fonction des produits de saison. Tout est végétarien, et des options véganes sont proposées pour l’entrée, le plat et le dessert. Pour 18,90 euros seulement, on peut déguster un menu entrée, plat, dessert et boisson… De quoi se remplir la panse de délicieux plats 100% végétaux, dans une déco toute douce et végétale !

Contrast

Chez Contrast, ce qui nous plaît, c’est le concept : des brunchs tous les jours, toute la journée ! Plus de raison d’attendre le dimanche pour se régaler avec un énooorme brunch. Tout est fait maison, local et adapté à tous : un brunch végétalien et sans gluten et proposé. La formule est alléchante : jus frais, boisson chaude, toast (avocat ou hummus), smoothie bowl ou granola et pancakes… De quoi donner envie d’y aller toute la semaine !

Contrast restaurant brunch à Bordeaux vegan et sans gluten

Le marché vegan Veggie Pop

Veggie Pop, c’est le marché vegan bordelais ! Dans un lieu atypique du Bordeaux, le Garage Moderne, découvrez ce marché qui regroupe de nombreuses alternatives véganes et éthiques de la ville.

Fruits et légumes, restauration, habillement, zéro déchet, produits d’entretien, bijoux, décoration… Tout pour vous faire découvrir les acteurs locaux mais aussi le mode de vie vegan.

Ce marché aura lieu une fois par mois, surveillez la page Facebook de Veggie Pop ainsi que son compte Instagram pour être tenu.e.s au courant des prochains événements !

Marché vegan à Bordeaux Veggie Pop

Le salon de coiffure vegan Trendy’R Végétal

Envie de prendre soin de vous tout en respectant les animaux et l’environnement ? C’est ce que vous propose de faire le salon de coiffure Trendy’R Végétal ! Situé en plein coeur de Bordeaux, au pied de la porte Cailhau, ce salon de coiffure propose des coupes, soins et coloration à l’aide de produits exclusivement vegan. Le travail de Julie est superbe : rien qu’à voir ses photos sur Instagram, on a envie de courir lui confier nos cheveux 😉

Salon de coiffure vegan Trendy'R Végétal à Bordeaux

Et voilà, c’est tout pour notre fournée printanière de petits endroits à tester ! On vous retrouve bientôt pour de nouvelles bonnes adresses 100 % vegan à Bordeaux.


Lires plus
Quels critères pour une marque de mode éthique ?

Les marques de mode qui se revendiquent éthiques, engagées, responsables ou encore green sont de plus en plus nombreuses. Si la création de certaines et les efforts d’autres sont louables, d’autres surfent sur la tendance et y trouvent un moyen facile de faire de l’argent en comptant sur la crédulité des potentiels acheteurs.

On peut classer ces marques en deux grands ensembles : celles qui sont nées éthiques, qui se sont construites autour de valeurs fondamentales et qui les appliquent au quotidien (c’est le cas de Minuit Sur Terre) et celles qui, sentant le vent tourner, ont pris un virage green pour se donner bonne conscience et continuer à vendre toujours plus (comme toutes les marques de fast fashion qui sortent de leur chapeau un collection éco-conçue…).

A l’occasion de la Fashion Revolution Week, questionnons-nous sur notre manière de consommer la mode et de nous vêtir au quotidien ! Nous vous livrons aujourd’hui notre vision d’une marque éthique 🙂

Attention au greenwashing

Pour un oeil habitué, il est facile de reconnaître le greenwashing lorsqu’il est présent. Mais qu’est-ce exactement ? Le greenwashing, c’est lorsqu’une marque communique en utilisant l’argument écologique pour vendre davantage, en se donnant une image éco-responsable éloignée de la réalité car ses engagements réels ne suivent pas ses arguments marketing.

De nombreuses marques de la fast fashion utilisent dorénavant des arguments écologiques en sortant des collections “éthiques”, qui ne représentent qu’une toute petite partie de leur production globale et qui n’ont de responsables que le nom. Fabriquer d’énormes quantités de vêtements, dans des conditions de travail déplorables à l’autre bout du monde mais en matière recyclée ne rend pas une gamme éthique, loin de là. Ces marques poussent à la consommation en déculpabilisant le consommateur, pour un résultat encore pire.  

Autre pratique courante : mettre en avant un lieu de fabrication en Europe alors qu’il ne concerne qu’une infime de la production pour induire en erreur le consommateur, en ne précisant jamais vraiment où sont fabriqués les produits, sous couvert d’une “conception française”, ce qui peut vouloir tout et rien dire.

La transparence, l’élément clé

La clé se situe vraiment là pour nous. Le principe même du greenwashing est de tromper les client.e.s en mettant en avant des valeurs floues et non des faits concrets. Au contraire, faire preuve de transparence, c’est assumer ses imperfections et ne pas les cacher, pour laisser au consommateur le choix de décider si la marque correspond ou non à ses attentes.

Local, mais non biologique ? Éthique, mais fabriqué loin de l’Europe ? Végane, mais synthétique ou non-recyclé ? Renseigner sur ses contradictions, c’est déjà faire un grand pas vers l’éthique en ne mentant pas pour pousser à l’achat.

La transparence sur les matières et les conditions de fabrication est essentielle, mais selon nous, elle doit aussi porter sur les prix pratiqués. Certaines marques pratiquent des prix élevés, ce qui laisse croire que les articles vendus font preuve d’une certaine qualité ou que leur fabrication coûte cher, alors que ce n’est pas le cas : elles profitent seulement de leur image et du pouvoir d’achat de leur cible pour pratique des prix abusifs.

Être transparent sur ses coûts, c’est faire connaître aux client.e.s le montant de toutes les étapes de la création du produit : matières, fabrication, packaging, transport, logistique, communication… Pour en savoir plus sur les prix pratiqués par Minuit sur Terre, rendez-vous sur notre page dédiée ! 🙂

Prendre en compte la démarche globale

Choisir une marque pour son éthique, c’est étudier sa démarche dans sa globalité et faire preuve de logique. Ne s’attacher qu’à un point peut nous induire en erreur et nous pousser à faire des choix de consommation discutables (même si bien entendu, personne n’est parfait et aucune option ne l’est totalement).

Une marque végane n’est pas forcément éthique. L’absence de produits animaux ne garantit en aucun cas un lieu de fabrication où les conditions des travailleurs sont respectés ou l’éco-responsabilité des matières. Une labellisation végane ne certifie donc pas que le produit est respectueux des hommes et de l’environnement.

Il en est de même pour les articles fabriqués en matières recyclées et ou biologiques. Un t-shirt en coton bio vendu 10 euros par un géant de la fast fashion a sûrement été fabriqué dans des conditions déplorables pour les travailleurs. Il est peut-être certifié Oeko-Tex et aura un effet moins néfaste sur votre santé et la pollution des eaux qu’un t-shirt en matière synthétique vendu au même prix, mais quel impact aura-t-il laissé sur les personnes ayant participé à sa conception ?

De même, une paire de chaussure en cuir fabriquée en France aura certes valorisé le savoir-faire français en maroquinerie, mais elle aura causé une grande souffrance animale, d’autant plus importante si le cuir est importé de pays ne respectant aucune réglementation en la matière comme le Bangladesh. Qu’en est-il de son impact sur l’environnement et la santé des travailleurs ? Son tannage aura pollué les ressources naturelles locales et empoisonné les ouvriers.

Réfléchir dans la globalité lorsqu’il s’agit de choisir un produit, c’est aussi réfléchir aux critères qui motivent nos choix et aux concessions que l’on est prêt à faire. Qu’est-ce qui prime pour nous ? Quels sont nos moyens financiers ? Quelle est la durabilité du produit ? Il n’existe aucun pièce parfaitement éthique : notre consommation aura toujours un impact sur le monde qui nous entoure.

A nous de décider pour quel monde nous souhaitons voter avec notre porte-monnaie.

Les points clés pour repérer une marque vraiment éthique et respectueuse

  • Lire la composition des produits : elle doit être claire et précise et vous renseigner véritablement sur les matières utilisées.

Par exemple, si une fiche produit parle de “matière éco-responsable” ou de “eco-nappa” sans jamais en préciser vraiment la composition, est-on sûr.e.s que cette matière est vraiment éthique ?

Quelques pistes à vérifier : Les matières sont-elles issus d’animaux ? L’article comprend-il des matières recyclées ? Les matières sont-elles naturelles (lin, chanvre, coton biologique) ? Les matières ont-elles un impact élevé sur l’environnement (coton non biologique, jean délavés, cuir) ?

  • Vérifier si la marque est labellisée. Des certifications garantissent la fiabilité de la marque sur certains points :

PETA Approved Vegan qui garantit l’absence de matières animales dans le produit.

Oeko Tex qui garantit que les matières ne présentent pas de danger pour la santé.

GOTS (Global Organic textile Standard) qui garantit l’origine biologique des fibres.

Ecolabel Européen qui garantit le respect des droits fondamentaux sur le lieu de travail et l’utilisation limitée de substances nocives dans les fibres textiles.

A noter toutefois : ces labels sont payants et représentent un certain coût pour les entreprises. Certaines petites marques éthiques ne sont pas labellisées simplement parce qu’elles n’en ont pas les moyens, mais cela n’empêche pas que leurs produits respectent les exigences de ces labels.

  • Faire attention aux prix : une marque dont les produits sont constamment en promotion indique sans détour un prix initial gonflé pour se permettre ces réductions permanentes. Adopter des “prix justes” est subjectif et dépend avant tout de la marge que souhaite se faire une entreprise sur un produit.

  • Vérifier le lieu de production : si made in China ne veut pas systématiquement dire conditions de travail catastrophiques, l’impact carbone dû au transport depuis l’Asie est une catastrophe, surtout si les matières sont d’origine européenne.

  • Être attentif à la qualité du service client : pour nous, la qualité d’une marque dépend aussi de celle de l’attention qu’elle porte à ses clients.
  • S’assurer que la marque prend en charge la seconde vie de ses produits : s’occupe-t-elle de la revente de ses produits ou de leur recyclage ? L’impact d’un produit ne s’arrête en effet pas après sa commercialisation mais se perpétue tout au long de sa vie. Minuit sur Terre a un projet en cours concernant la seconde vie de ces précieuses : suivez-nous sur les réseaux sociaux ou via notre newsletter pour être tenu.e.s au courant… Cela devrait arriver d’ici cet été ! 🙂

  • Combien de collections la marque sort-elle par an ? Aujourd’hui, les enseignes de fast fashion commercialisent de nouveaux articles chaque semaine et nous incitent à la surconsommation.

  • Est-ce que la marque est partenaire d’associations ? L’éthique peut aussi passer par là : donner régulièrement à des projets associatifs permet à une entreprise de laisser une empreinte plus positive sur le monde qui l’entoure.

Et si on résumait ces conseils en image ? Retrouvez notre infographie pour repérer en un clin d’oeil si une marque correspond à vos critères 🙂

Infographie qu'est-ce qu'une marque éthique

Pour en savoir plus sur les impacts environnementaux et sociaux de la mode, consultez La Mode Sans Dessus-Dessous, très bonne infographie de Qu’est-ce qu’on fait ?!, ou encore le génial document The True Cost, disponible sur Netflix.

Lires plus

Vegan… Ce mot souvent mal compris (ah bon, tu ne manges pas de poisson ?) ou mal prononcé (coucou les “végants”) suscite beaucoup de curiosité… En même temps, ce n’est pas étonnant : rares sont ceux qui ont été éduqué dans ce mode de vie ou qui ont y été sensibilisé avant ces dernières années.

En 2019, que fait-on quand on se pose une question ? On la pose à Google ! Ce qui donne lieu à des recherches assez révélatrices, et parfois loufoques ou drôles… Aujourd’hui, l’équipe de Minuit sur Terre s’amuse à réponse à 8 questions posées à Google sur ces êtres étranges… Les véganes 😉

La recherche sur Google du mot “vegan” a littéralement explosé en France ces dernières années. Les Français s’intéressent de plus en plus aux questions de bien-être animal et nous, on trouve ça génial 🙂

Fun fact : la région où le mot “vegan” est le plus recherché est l’Alsace, devant l’Île-de-France. Peut-être que les Alsaciens en ont finalement ras-le-bol de la choucroute. Ne paniquez pas : il existe des recettes de choucroute végane pour vous 😉

1 – Est-ce que les vegans sont fous ?

C’est vrai qu’il faut sûrement être un peu fou pour se passer de viande et de fromage… 😉 Mais ne vous en faites pas, on peut quand même se régaler !

Est-ce que ce n’est pas plutôt notre mode de vie “traditionnel” qui a sombré dans la folie ? Réchauffement climatique, épuisement des ressources, maltraitance animale, consommation massive, conditions de travail déplorables, dépressions chroniques,… Jusqu’à preuve du contraire, il n’y a rien de rationnel dans notre manière actuelle de vivre.

2 – Comment on prononce vegan ?

Ah, nous y voilà ! L’écriture à la française du mot vous permet de le prononcer facilement : “végane”, tout simplement. Et pas végant ni végens… Mais après tout pourquoi pas, on peut innover ! 😉

3 – Pourquoi les vegans sont chiants ?

Oulah, elle sent l’agacement cette question… On dirait bien que vous avez un vegan que vous ne supportez plus dans votre entourage !

Bon, peut-être que parfois on peut avoir l’air un peu donneurs de leçons… Mais souvent, le but est d’expliquer ce qui nous tient à cœur à notre entourage et de parler de ce qui nous passionne, rien de bien méchant.

4 – Est-ce que l’alcool c’est vegan ?

Forcément, c’est LA question qu’il faut se poser 😉 Comme pour tout, tout est une question de nuance : certains alcools le sont, et d’autres non ! Des produits animaux interviennent souvent dans le processus de fabrication. De plus en plus de marques se font labelliser véganes pour faciliter la tâche des consommateurs.
Vous pouvez aussi retrouver sur notre blog un article pour tout savoir sur le vin vegan.

5 – Est-ce que les vegans ont des animaux de compagnie ?

Vaste débat… Chaque personne végane décide d’avoir ou non des animaux de compagnie. Certains décident de ne pas en avoir et d’autres préfèrent adopter des animaux dans le besoin, issus par exemple de refuges pour animaux abandonnés. C’est le cas de notre mascotte Cannelle ! Si vous souhaitez adopter un animal qui a besoin d’une nouvelle famille, vous pouvez consulter le site Seconde Chance qui vous permet de sauver des vies !

6 – Pourquoi les vegans sont agressifs ?

Il existe des vegans agressifs, mais aussi des omnivores agressifs, des crudivores agressifs, des végétariens agressifs… Être vegan ne veut pas dire être parfait 😉

De plus, on peut parfois être à fleur de peau quand nos choix philosophiques et de consommation sont constamment remis en question, au quotidien, ou lorsque l’on fait l’objet de moqueries fréquentes (même si elles ne sont pas destinées à être méchantes). Difficile de ne pas démarrer au quart de tour quand on est frontalement critiqué alors qu’on n’a rien demandé, mais juste commandé un plat végétalien au restaurant par exemple.

7 – Comment s’habillent les vegans ?

Les vegans ne portent aucune matière animale, et donc pas de laine, de soie, de fourrure… ou de cuir ! Chez Minuit sur Terre, nos chaussures, sacs et petite maroquinerie ne comportent aucun cuir. Nous avons souhaité créer des chaussures véganes esthétiques et éthiques : il n’est pas toujours facile de trouver des modèles attrayants et sans matière d’origine animale, même si fort heureusement c’est un domaine en plein développement ! 🙂

8 – Comment lutter contre les vegans ?

Et si à la place, vous luttiez plutôt contre la maltraitance animale, les conditions de vie déplorables des travailleurs, le réchauffement climatique ou les multinationales qui détruisent l’environnement et notre santé ? 🙂

9 – Les vegans sont-ils des extrémistes ?

Du point de vue de notre mode de vie traditionnel, le véganisme peut être vu comme extrémiste… Comment ça, se passer de TOUS les produits animaux pour vivre ?! Cela semble absolument impossible quand on a été élevé par une famille omnivore et qu’on est entouré de produits animaux dans notre maison, notre penderie, notre salle de bain,…

Mais en se renseignant et en avançant petit à petit, on se rend compte que ce n’est pas forcément si compliqué que ça. Et que l’extrémisme se trouvait peut-être dans nos anciens réflexes de consommateurs, qui banalisaient la souffrance animale. Ceci dit, c’est à chacun de faire son chemin petit à petit et de faire selon ses convictions, à son rythme ! 🙂

Lires plus