This store requires javascript to be enabled for some features to work correctly.

Un enfant peut-il être vegan ?

Un enfant peut-il être vegan ?

| Aude Tanguy

Dans ce nouvel article de blog, nous avons le plaisir d'interroger Ségolène Chaput, invitée sur notre podcast Osez l'éthique il y a quelques mois pour un épisode sur l'alimentation végétale. Aujourd'hui on aborde la thématique du véganisme pour les enfants, c'est parti ! 🌱

Ségolène Chaput


Pourriez-vous vous présenter en quelques mots et nous parler de votre activité ? 

Je m’appelle Ségolène Chaput. Je suis pharmacienne nutritionnisteQuand je suis sortie de l’université, j’ai directement été travailler en officine. J’étais donc toute la journée derrière un comptoir à délivrer dans la majorité des cas des médicaments remboursés par la sécurité sociale. Je ne dis pas qu’ils sont inutiles, loin de là ! Je suis la première à en prendre si je ne suis pas bien et je suis super calée quant aux modes d’action de ces derniers sur notre corps.

Cependant, j’ai commencé à réfléchir, à ne plus me sentir alignée dans mon travail… J’ai commencé à me poser des questions. Comment prévenir la maladie, comment éviter de tomber malade ou plutôt comment se soigner autrement si je venais à souffrir de telle ou telle chose. J’ai donc commencé à m’intéresser à tout ce que nous offrait la nature : le végétal par l’assiette (fruits et légumes, légumineuses, oléagineux, herbes aromatiques,...), les huiles essentielles, les plantes, les bourgeons,... Mais également à notre façon de vivre : bien dormir, faire un peu de sport, bien respirer, respecter ses besoins, faire attention aux produits que l’on consomme (maquillage, produits ménagers, shampoings,...), traquer les emballages plastiques, en aluminium... 

Suite à mes questionnements, je suis retournée sur les bancs de l’école et j’ai suivi une formation de deux ans en nutrithérapie. Ensuite, une formation en aromathérapie et phytothérapie. Mais c’est la vision du reportage Cowspiracy  (d’autres documentaires ont suivi ensuite) qui m’a complètement ébranlée et dirigée dans la direction empruntée depuis maintenant plus de six ans.

En tant que scientifique, j’ai voulu vérifier les propos tenus dans ces reportages. J’ai donc à nouveau étudié le sujet de long en large avant de réaliser qu’on avait une solution (il y en a d’autres évidemment) pour sauver autant la planète que notre santé ! Comment était-ce possible que personne n’en parlait et que tant de croyances gravitaient autour du végétal ?

J’ai donc décidé en 2017 de créer ma société LA NUTRI BY SEGO afin de sensibiliser autrui autour du végétal. Avec ma casquette de pharmacien, mon but est de rendre accessibles et compréhensibles des notions à la base “compliquées” afin que chacun puisse développer son esprit critique par rapport à tout ce qu’on entend autour de l’alimentation dite “saine”.

J’ai donc créé mon académie en ligne, je donne des cours de cuisine afin de montrer aux gens que manger végétal, c’est bon, sexy et facile (mon challenge est de montrer que cuisiner peut prendre maxi 20 minutes par jour et ne demande pas de faire dix magasins pour trouver ses ingrédients), j’ai créé récemment mon podcast afin de partager mes connaissances, j’ai sorti mon livre qui allie théorie et recettes pratiques en 2021 (“En route vers une alimentation plus respectueuse du vivant !”), je reçois des patients en consultation individuelle en présentiel ou en ligne, j’organise des soirées à thèmes continuellement...

Photo enfant plage

Comment qualifieriez-vous votre régime alimentaire ? 

Je suis végétarienne à 100% et végétalienne à la maison, çàd 80% du temps je dirais. Cela signifie que si chez des amis, au restaurant, lors d’une petite fête au bureau, on me sert une salade avec de la feta ou un gâteau au chocolat dans lequel il y aura peut-être des oeufs ou du beurre, je vais faire une exception.

Quelle est votre vision d’une alimentation équilibrée ? 

De l’eau, des fruits et des légumes à gogo (entre 400 à 600g pour une adulte par jour), des oléagineux (amandes, noix, noisettes,...), des céréales et pseudocéréales, des légumineuses, des tubercules (patates douces, pommes de terre,...), des herbes aromatiques, des épices... le tout de préférence en version non industrielle. 

L’alimentation végétalienne est-elle une alimentation adaptée aux besoins des jeunes enfants et des nourrissons ? 

Je suis maman de deux petites filles qui ont deux ans et demi et cinq mois. Elles sont toutes les deux végétaliennes à 100% à la maison et végétariennes à l’extérieur. L’alimentation végétalienne est adaptée aux besoins des nourrissons et jeunes enfants si on fait attention à certains points que je vais développer avec vous. Comme tout, il est important de s’informer afin de ne pas faire de bêtises.

Quels sont les avantages d’une alimentation végétale dès la naissance ? 

Quand on opte pour une alimentation végétale, on mange généralement plus de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments et de fibres. On mange aussi moins de graisses saturées et de graisses omega-6 en excès. On mange moins de sel et au contraire plus de potassium. On mange moins de toxines, de bactéries, d’hormones,... Je dis bien en général car on peut malheureusement être vegan et manger hyper transformé et pas varié du tout 😉

Où les enfants peuvent trouver tout ce dont ils ont besoin pour grandir correctement dans les aliments d’origine végétale ? 

Vaste sujet… Tout d’abord, il faut savoir qu’un aliment n’est pas constitué d’un seul composant mais d’une panoplie de petites sous-briques. Par exemple, dans les lentilles vertes, nous avons des protéines, des fibres, du fer, du calcium, du magnésium, du zinc, des vitamines du groupe B, de la vitamine C,... Dans le tahini (pâte de graines de sésame), nous avons des graisses de qualité, des protéines, des fibres, du calcium, du fer...

On a tendance à mettre les aliments dans des cases… Protéines = viande, poisson, oeufs,... Calcium = produits laitiers,... Fer = viande rouge, boudin noir,.... Ce n’est pas aussi simple et fort heureusement !

Ainsi, quand je donne par exemple à ma fille de deux ans et demi le matin 125g de yaourt soja nature avec un peu de granola maison - mélange de flocons de céréales avec des graines (de chanvre, de sésame, de tournesol, de courge...) et des oléagineux (amandes, noix...) -  et un fruit frais, elle fait le plein de protéines complètes, de bonnes graisses, de glucides, de vitamines, de minéraux...
Quand je lui donne le soir du dahl de lentilles corail (elle adore ça !) qui est composé de lentilles corail, de carottes, oignons, ail, coulis de tomates, lait de coco, épices à gogo et herbes aromatiques, le tout servi avec un peu de riz basmati, elle mange encore suffisamment de protéines, de graisses, de glucides, de minéraux, de vitamines,...

L’important est de manger varié et de consommer au moins un aliment des catégories suivantes : fruits, légumes, légumineuses (petits pois, pois chiches, lentilles, haricots rouges/blancs,..., soja, fèves...), céréales et/ou pseudocéréales (quinoa, riz, pâtes, millet, seigle, épeautre, pain, sarrasin...), oléagineux (amandes, noix,...), graines (chanvre, sésame...), épices, herbes aromatiques.

Je supplémente deux vitamines : la vitamine D et la vitamine B12.

Les recommandations : 
Les apports recommandés en lipides pour les enfants en bas âge sont de 45 % à 50 % de l’apport énergétique (ANSES, 2011), soit davantage que pour les adultes (35 % à 40 %) ; leur alimentation doit donc être plus grasse.

En effet, contrairement à ce qu’on pense, nos nourrissons doivent consommer beaucoup de gras et du bon gras de préférence 😊 Et faire très attention à l’excès de protéines qui est une cause de surpoids et d’épuisement des reins.

Photo enfant devoirs

Comment remplacer le lait infantile d'origine animale et se tourner vers des alternatives végétales ? Que choisir ?

Le meilleur lait pour votre enfant est le lait maternel. Maintenant, il ne faut pas culpabiliser si cela ne marche pas ou si votre lait ne suffit pas. Fort heureusement, il existe de très belles alternatives, certes encore  insuffisantes sur le marché, mais présentes malgré tout 😉 J’allaite encore ma deuxième fille mais j’ai donné pour ma première fille à partir de ses 1 an le lait artificiel infantile à base de protéines de riz, Le Novalac Novarice. Il est primordial d’opter pour un lait INFANTILE adapté pour l’alimentation des nourrissons et non une boisson végétale de riz ou de soja standard.

En effet, les besoins des nourrissons sont différents des adultes. Ils ont besoin de plus de gras, entre 45 à 50% et de moins de protéines. Si on se cale à la composition du lait maternel qui renferme environ 10g de protéines aux 100g et près de la moitié de gras, les boissons végétales mais également les boissons animales (lait de vache, lait de chèvre...) ne conviennent pas !

Il est autant préjudiciable de donner du lait de vache classique que de donner du lait de riz du supermarché à son bébé. Les laits artificiels infantiles, qu’ils soient d’origine animale ou végétale, sont composés de tous les acides aminés (sous-composants des protéines), des graisses, des sucres, des vitamines, minéraux et oligo-éléments indispensables pour les nourrissons et enfants. Ils sont créés de toute pièce de manière artificielle pour répondre à leurs besoins. Cela signifie qu’il y a tout dedans, que le lait soit d’origine animale ou végétale.

Quelles sont les grandes différences entre les deux types de laits ?

Le lait infantile d’origine animale renferme comme sucre le lactose alors que dans les laits artificiels d’origine végétale, il s’agit le plus souvent de la maltrodextrine ou du sirop de glucose. Les acides aminés utilisés dans le lait d’origine animale proviennent le plus souvent du lait de vache alors que dans les laits d’origine végétale du riz ou du soja (beaucoup plus compliqué à trouver).

Comme je vous disais, c’est dommage qu’il n’existe pas un plus large choix d’options. J’aurais aimé qu’il y ait sur le marché des laits infantiles artificiels d’origine biologique, dans des packagings plus responsables et non en aluminium... Mais bon… Les choses évoluent et c’est très bien 😊

Est-ce que les jeunes enfants peuvent être supplémentés en vitamine B12, indispensable des adultes végétariens et végétaliens ? Si oui, à partir de quel âge ?

Si la maman allaite, la vitamine B12 passe dans le lait maternel. Le nourrisson consomme donc assez de vitamine B12. C’est le même constat s’il boit du lait infantile artificiel à base de protéines de riz car ce dernier est enrichi en vitamine B12. Cependant, je n’hésite pas à donner de la vitamine B12 à mes filles pour éviter les carences. Je préfère jouer la carte de la sécurité. 
Il est recommandé de leur donner 2,5µg par jour ou 500µg par semaine de la naissance jusqu’à l’âge de deux ans et 5µg par jour ou 1000µg par semaine entre 2 et 12ans.


Enfants à la plage

Est-ce qu’il y a des contre-indications à adopter une alimentation végétalienne pour certains enfants ? 

Non, absolument pas. Il faut juste que l’enfant ne surconsomme pas des fibres car ses petits intestins sont encore immatures. C’est pourquoi, je donne volontiers à mes filles du pain blanc (de qualité bien sûr) mais pas trop riche en fibres, du riz basmati plutôt que du complet... Etant donné que l’alimentation végétale est déjà naturellement riche en fibres, il ne faudrait pas abuser 😉

Sur quels aspects est-il important d’être très attentif pour s’assurer de donner une alimentation équilibrée à son enfant ?

Je supplémente mes filles en vitamine B12 et en vitamine D. La vitamine D, je la conseille à tous les enfants, adultes,... quelque soit le régime alimentaire choisi. Pourquoi ? Parce que la vitamine D est synthétisée à hauteur de 80% au niveau de la peau grâce aux rayons du soleil. Cela signifie que l’alimentation n’a qu’un très faible impact, même si on mange super sainement.

Il faut aussi veiller à l'apport suffisant en omega-3 en donnant tous les jours une huile de chanvre, de lin, de noix... sur les légumes, les pommes de terre ou la purée ou encore des graines de chanvre décortiquées dans le granola ou de la purée de noix. Donnez assez d'aliments riches en fer comme les lentilles, le millet, le quinoa, les pistaches, les algues... en les associant à une source de vitamine C qui améliore la bonne assimilation du fer au niveau intestinal. N'oubliez pas non plus le calcium qu'on retrouve dans les graines de sésame, le tahini, les légumes verts, les algues, les figues...

Est-il compliqué d’adopter une alimentation végétalienne pour son enfant à l’extérieur (à la crèche par exemple) ? 

C’est clairement à l’extérieur que les choses se corsent… Personnellement, à la maison, c’est super facile ! Préparer mes purées ou mes compotes de fuits ne me pose pas de souci.

Prenons quelques exemples : 

Mixez des pommes de terre (ou de la patate douce) avec des carottes, un peu de lentilles corail, une gousse d’ail pour l’immunité, du persil pour sa richesse en vitamine C (qui améliore l’assimilation du fer), une pincée de paillettes d’algues pour l’iode et du curcuma, le tout avec un filet d’une huile de chanvre pour les omega-3, c’est délicieux et complet.

Pour le goûter, mixez moitié pommes, moitié poires avec un peu de pâte d’amande, une cuillère à soupe de flocons de sarrasin et un peu de cannelle. 

A la crèche ou à l’école, personne n’a l’habitude de faire ça et si vous demandez la composition exacte des menus, on vous regarde de travers… Personnellement, on a fait un deal avec les puéricultrices de la crèche de mes filles : j’apporte leur source de protéines.
Et le soir, je compense le manque d’apports potentiels en omega-3 avec une bonne huile (chanvre, lin, noix, colza....) et je supplémente en vitamine B12 et en vitamine D. Quand ma plus grande va rentrer à l’école, comme je vis en Belgique, nous avons le choix entre le repas chaud et le repas froid, çàd qu’on apporte nous-mêmes le lunch. J’opterai pour cette option et je  lui préparerai soit des tartines, soit des salades complètes à base de pâtes, de riz, de quinoa ou encore de pommes de terre….

Quelles ressources conseillez-vous pour les futurs parents qui souhaitent proposer une alimentation végétale à leurs enfants ?

Je vais sortir en décembre 2022 un livre sur l’alimentation végétale de nos tout-petits en partenariat avec une pédiatre. Je vous informerai dès qu’il sort car j’aurais aimé avoir pareils recueils quand je suis devenue maman.
Entretemps, je vous conseille ma conférence en ligne sur l’alimentation des enfantsSinon, j’aime beaucoup des blogueuses telles que Ophélie Feron, Marie Laforêt...

Des ressources complémentaires : 

- Le livre "Nourrir son enfant autrement" de Sandrine Costantino
- Le blog Végébon 

Découvrez nos baskets pour enfants

Baskets Pirouette enfant vegan


Merci beaucoup à Ségolène Chaput d'avoir pris le temps de répondre à nos questions, si vous le souhaitez vous pouvez nous faire part de vos retours par mail à l'adresse hello@minuitsurterre.com. 

Son site internet - son livre - son blog le podcast "Comprendre l'alimentation végétale" avec Ségolène Chaput (partie 1) - le podcast "Comprendre l'alimentation végétale" avec Ségolène Chaput (partie 2)

 

À très vite ! 💚

- Aude 

Mots clés: Go vegan !