#1. Comment se tourner vers une mode plus éthique ?

Pour ce tout premier podcast, nous nous sommes concentrés sur la mode éthique, essence même de Minuit sur Terre !

On entend de plus en plus parler de la fast-fashion et de ses impacts sur l’environnement, les animaux, mais également les travailleurs.

En tant que consommateur.trice, vous aimeriez agir à votre échelle, mais il vous paraît difficile de faire des choix plus éthiques en matière de mode face aux publicités des grandes enseignes qui enchaînent les collections à des prix plus qu’avantageux.

Aujourd’hui, Emma, responsable marketing digital chez Minuit sur Terre, vous partage ses astuces personnelles afin que vous puissiez commencer votre propre chemin vers un dressing en adéquation avec vos valeurs et à petit budget ! 

ETAT DES LIEUX

Usine fast fashion

Avant toute chose, rappelons quelques chiffres qui permettent de comprendre l’industrie de la mode et ses malheureux travers.

Actuellement, 10 % des émissions de gaz à effet de serre sont dues à la production ou à la fabrication de vêtements et 4 % de l’eau potable mondiale est utilisée pour produire des vêtements.

Les grandes chaînes de fast-fashion proposent une collection par semaine. Pour qu’un rythme aussi soutenu soit possible, il faut que quelqu’un en paie le prix…Et ce quelqu’un, c’est bien souvent le travailleur.euse. La plupart des ateliers sont situés au Bangladesh ou au Pakistan, où les conditions de travail sont déplorables et les accidents de travail fréquents.

Le document “The True Cost” est une ressource riche en enseignements sur l’industrie de la mode dans ces pays si vous souhaitez en savoir plus.

Lorsqu’un vêtement neuf est produit dans de telles conditions, ses matières synthétiques rejettent des micro-particules dans l’eau lors du lavage, mais également dans les océans lors de la production. Celles-ci sont malheureusement consommées par les poissons avant de finir dans notre corps.

Finalement, 4 millions de tonnes de textile sont jetées en Europe chaque année, qu’ils soient neufs ou usagés… De quoi s’insurger et se questionner !

L’objectif n’est pas d’être trop dur avec soi-même, mais que ces chiffres soient un point de départ pour agir à son échelle dans son quotidien. Il n’est pas évident de s’y retrouver face aux géants de la mode qui nous font envie, aux nouvelles marques qui usent du greenwashing à nos dépens ou encore face à nos envies.

L’objectif de ce podcast est de vous donner des clés pour pouvoir agir en conscience sans vous ruiner :

1. Identifier vos critères en matière de mode

Tout d’abord, la première étape afin de rendre votre dressing plus éthique, c’est d’identifier vos critères personnels en fonction de ce qui vous semble le plus important.

Il s’agit de vos non-négociables en matière de mode, ils sont essentiels afin de débuter un changement sur le long terme. 

  • Certains préfèrent éviter les matières d’origine animale (cuir, laine, soie) : l’objectif va donc être de trouver des marques qui proposent des vêtements, de la maroquinerie et des chaussures vegan, sans négliger le style ou la qualité.
  • D’autres vont préférer se concentrer sur la seconde main et éviter d’acheter des produits neufs, qui entraînent une utilisation nouvelle de matières premières pour être fabriqués.
  • Certains souhaitent axer leur démarche sur le choix des matières et la composition des produits. Ils vont favoriser des matières plus naturelles ou recyclées.
  • Enfin, d’autres vont se tourner vers un dressing plus minimaliste en limitant au maximum le nombre de vêtements présents dans leur dressing.

Il apparaît donc pertinent de définir ses propres non-négociables afin de se concentrer sur ce qui a le plus de sens et de ne pas se décourager dans sa démarche !

Sac à main écologique bleu foncé recyclé vegan pour femme Muse Minuit sur Terre

2. Faire un tri dans son dressing

Nous portons 80% du temps seulement 20% de notre dressing. Cela prouve que l’on n’a pas forcément besoin d’autant et qu’il est grand temps de faire un ménage de printemps dans notre penderie !

On oublie souvent l’étendue de notre dressing qui contient pourtant ce joli pull acheté il y a 4 ans ou cette robe enfouie à côté des pulls car “elle me plaira dans quelques années, j’en suis persuadée”.

Image mot less

Trier son dressing apparaît comme une bonne idée pour débuter sa démarche éthique. On se retrouve à acheter du neuf alors que notre dressing regorge de trésors oubliés.

Si des vêtements ne vous plaisent plus, il est possible de les donner ou de les vendre afin de développer une petite cagnotte pour acheter des pièces plus éthiques par la suite !

Vous manquez de méthode ?

Marie Kondo et son livre “La magie du rangement” pourront vous guider. Vous pouvez également la retrouver sur Netflix si vous êtes plus friand de ce type de format.

Afin de limiter le nombre de pièces dans son dressing, le projet 333 a été créé par Courtney Carver. L’objectif est d’avoir 33 pièces pour les 3 prochains mois.

À son échelle, il peut être intéressant de se fixer un nombre symbolique, par exemple ne pas avoir plus de 100 pièces dans son dressing.

Chez Minuit sur Terre, nous avons développé le programme “Je recycle” qui vous permet de nous envoyer vos paires de chaussures usées, en trop mauvais état pour être vendues contre un bon d’achat d’une valeur de 10 euros.

Image chaise avec vêtements

Deux conditions : qu’elles soient vegan et fabriquées en Europe, car nous tenons à vous proposer des semelles sans aucune matière animale tout en respectant les normes européennes de fabrication pour la santé des fabricants de nos semelles.

Les paires sont envoyées à nos ateliers afin d’être broyées et mélangées à du caoutchouc recyclé et de fabriquer de nouvelles semelles. Ainsi, vous participez à un processus d’économie circulaire !

3. Réaliser des achats de seconde main

L’achat de vêtements d’occasion est une très bonne entrée en matière pour consommer plus éthique.

Ses avantages sont nombreux. Tout d’abord, au niveau environnemental : il permet de limiter l’utilisation de matières premières en réutilisant un vêtement déjà fabriqué.

Acheter de seconde main a des avantages économiques, vous pouvez trouver des pépites sans vous ruiner.

Pour finir, opter pour des vêtements de seconde main permet de dénicher des pièces vintages, et d’arborer un style original face aux vêtements proposés par les grandes enseignes.

Nous vous invitons à découvrir les friperies dans votre ville, qui sont remplies de pièces inimitables. En ces temps de crise sanitaire, il existe également différents sites de vente d’occasion directement en ligne comme Vinted où il est possible de filtrer ses recherches afin de trouver son bonheur.

Minuit sur Terre vous propose sa propre plateforme de seconde main en ligne : l’Aurore sur Terre. où vous pourrez trouver des chaussures, des sacs, des pulls et de la petit maroquinerie.

Nous proposons des produits de la marque Minuit sur Terre à prix doux, rachetés à nos client.es, qui présentent de petits défauts ou portés par nos mannequins quelques instants lors des shootings !

Sandales plates jaunes pour femme vegan écologiques Muscade Minuit sur Terre

4. Se renseigner selon vos critères afin de réaliser un achat 

Pour nous, l’information et la transparence sont les éléments essentiels afin d’être une marque éthique. Ainsi, quand des clients veulent réaliser un achat, ils ont toutes les informations à portée de main afin d’acheter ou non selon leurs critères personnels.

Lorsque vous souhaitez effectuer un achat, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

 

  • Est-ce que ce vêtement peut être porté avec d’autres pièces de mon dressing ?
  • Est-ce que la matière correspond à mes critères ?
  • Les matières à privilégier sont le lin, le chanvre, le coton bio ou encore les matières recyclées.
  • Quel est le lieu de fabrication ?
  • Est-ce que l’atelier de fabrication respecte ses travailleurs ?
  • La marque est-elle transparente dans sa communication ?
  • Est-ce que des labels reconnus sont indiqués ?

Chez Minuit sur Terre, nous possédons deux labels : PETA Approved Vegan qui garantit que les produits sont vegan et non testés sur les animaux et OEKO TEX qui assure que les matières ne présentent pas de danger pour la santé.

  • Est-ce que la marque fait souvent des promotions ?
  • Le prix est-il expliqué ?
  • Est-ce que le packaging est réduit ou fait à partir de matériaux recyclés ?
  • La marque a-t-elle des engagements associatifs ?
  • Est-ce qu’un système de collecte ou de recyclage est proposé ?
Sandales à talons vegan recyclées écologiques pour femme dorées Porto Or Minuit sur Terre

Répondre à ces questions pourra vous guider afin de réaliser vos prochains achats en conscience, en respectant vos valeurs et vos priorités.

Dans tous les cas, il ne faut pas que vous soyez trop dur.e.s avec vous-même. Ne vous mettez pas la pression.

Nous savons bien que ce n’est pas évident face à des personnes qui ne comprennent pas forcément la démarche, mais l’important, c’est de vouloir aller vers un dressing plus responsable à votre rythme !

Retrouvez un nouveau podcast “Osez l’éthique” sur votre plateforme de podcast favorite un mercredi sur deux sur des thématiques liées à la mode éthique, à l’écologie, à l’entrepreneuriat engagé et à la slow life.

Les différentes ressources mentionnées dans le podcast :

Pour acheter de seconde main :

Quelques marques éthiques :