Quels gestes écologiques pour sauver la planète ?

Electricité, eau, alimentation, chauffage, transports, shopping… Nous pouvons adopter des gestes écologiques dans notre quotidien pour réduire notre impact environnemental. Nos gestes quotidiens ainsi que nos poubelles ont un impact bien plus important que ce que nous pensons.

L’incinération et la décomposition des déchets produisent d’importantes quantités de méthane, un gaz à fort effet de serre. Ces émissions sont extrêmement polluantes pour la planète et dangereuses pour la santé.

forêt

Notre empreinte environnementale est directement liée à notre façon de nous nourrir ou encore de nous déplacer. Si vous cherchez des manières simples pour rendre votre vie plus “verte”, voici quelques idées accessibles à mettre en place.

6 gestes écoles à adopter - Article Minuit sur Terre

Limitez votre consommation d’électricité

Éteignez les appareils non utilisés

Pensez à toujours éteindre les appareils que vous n’utilisez pas. Les ordinateurs ou les écrans doivent être éteints en fin de journée, les chargeurs de téléphone débranchés et les lumières éteintes. Privilégiez les ordinateurs portables, qui consomment de 50 % à 80 % de moins que les postes fixes.

pensez à éteindre vos appareils


Préférez des ampoules LED

Lumineuses immédiatement, d’une longue durée de vie et dégageant peu de chaleur, les ampoules à LED consommeraient 80 % d’électricité en moins que les ampoules classiques.

Choisissez bien l’emplacement pour les appareils « froids » 

Les réfrigérateurs et congélateurs représentent en moyenne 18 % de la consommation d’électricité d’un ménage. Les poser près du four, du radiateur ou sous un ensoleillement direct peut les faire surconsommer. Alors, pensez à les éloigner de toute source de chaleur

Un chauffage bien réglé, des économies sur votre facture

Pour réduire votre consommation énergétique (et donc votre facture), repérez les fuites de chaleur, notamment près des ouvertures : portes, fenêtres. 

Un mode de transport plus sain 

Les transports sont les premiers émetteurs de gaz à effet de serre en France et deuxièmes en Europe, le transport routier restant le plus émetteur. Des changements s’imposent ! 

Optez pour un mode de transports plus sain

Utilisez des moyens de transport dont l’impact environnemental est moins élevé : transports en communs (bus, tramway, métro, train) ou le vélo. Privilégiez la marche pour les petites distances.

Le covoiturage votre meilleur allié 

Lorsque vous avez besoin d’une voiture, demandez-vous s’il vous est possible d’effectuer votre trajet en covoiturage. Vous pouvez voir avec vos amis ou voisins pour organiser une sorte de rotation pour aller faire les courses et pour aller au travail.

Le mieux, en termes d’émissions de gaz à effet de serre, étant bien sûr la marche ou le vélo ! 

Optez pour le covoiturage

Roulez moins vite

Si vous devez absolument utiliser votre voiture, adoptez une conduite plus souple et roulez moins vite. Cela permet de limiter votre impact environnemental. De plus, le passage de 90 km/h à 80 km/h sur les routes nationales réduit, par exemple, la consommation de carburant de 15 %.

Prenez moins l’avion

L’avion émet trois fois plus de gaz à effet de serre que la voiture. En termes de CO2 seulement, l’avion est responsable de 2 à 3% des émissions de la planète ! Il faut donc éviter l’avion pour ses déplacements. Un rendez-vous professionnel ? Essayez la vidéoconférence. Et, si le trajet en avion est vraiment indispensable, prenez un vol direct, car c’est lors du décollage que les avions consomment le plus de carburant. 

Prenez moins l'avion

Au vert même à la maison

Ajoutez des plantes chez vous

Ajoutez des plantes dans vos pièces. Les plantes absorbent également les polluants atmosphériques et émettent de l’oxygène dans l’air. Utiles et esthétiques, on adore.

plantes d'intérieur

Réduisez votre consommation d’eau

Nous consommons près de 150 litres d’eau par jour ! Oui vous avez bien lu, 150 litres. Entre les douches, les bains, les toilettes, la cuisine ou encore l’eau que nous buvons, nous ne nous en rendons pas souvent compte. 

Améliorez vos robinets en leur ajoutant des « brise-jets ». Vissés sur les robinets, « ils injectent des bulles d’air dans l’eau pour réduire votre consommation, le débit reste similaire, mais ta consommation est réduite de moitié ». Aussi, pour la douche, remplacez votre pommeau habituel, par une « douchette » à économie d’eau, qui peut diminuer le débit « à 7 litres par minute, quand les pommeaux traditionnels sont plus proches des 16 litres », selon 60 millions de consommateurs

En cumulant différents dispositifs et en faisant attention à ne pas laisser vos robinets ouverts inutilement, vous économiserez près de 20 m3 d’eau par an.

Du chauffage en hiver mais pas trop

En hiver on a tous envie d’être bien au chaud lorsque l’on rentre du travail, mais il ne faut pas en abuser. Alors, programmez votre chauffage, pour être sûre de ne pas faire d’écart de températures. Pensez à éloigner le réfrigérateur et le congélateur de sources éventuelles de chaleur, comme le four, le radiateur ou la lumière du soleil, pour éviter la surconsommation d’énergie, et pensez à bien choisir le programme éco du lave-vaisselle.

Fabriquez vous-même votre dentifrice

Les dentifrices sont des produits de première nécessité certes. Mais, il sont aussi conditionnés, pour la plupart, dans un tube en plastique nocif, que l’on jette et rachète sans arrêt. En plus, la plupart d’entre eux contiennent du triclosan, un produit très nocif pour votre santé. Savez-vous qu’il est très facile de le faire soi-même avec de l’huile de coco, de l’argile et du bicarbonate de soude ?

Dentifrice maison

Privilégier le verre

Recyclable à l’infini, le verre est une valeur sûre ! Si vous n’arrivez pas à trancher entre Badoit et San Pellegrino, choisissez plutôt la bouteille qui est en verre. Essayez d’appliquer ce principe pour tous vos autres produits. Le plus, c’est qu’ils seront bien mieux conservés, vous éviteront les infestations d’insectes (contrairement aux emballages en plastique ou carton), et vous pourrez réutiliser les bocaux vides pour toutes vos recettes !

Bocaux en verre

Changez votre alimentation

L’agriculture est le troisième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre. La production et la consommation de viande pèsent lourd dans ce calcul, depuis la culture des aliments pour le bétail (émetteur de protoxyde d’azote) jusqu’à la consommation par le ménage et le recyclage des contenants, en passant par le transport des animaux, la transformation des produits, leur emballage…

Veillez à manger local et de saison 

Les fruits et légumes cultivés hors saison le sont sous serres chauffées ou importées, en avion ou en bateau, et ont un bilan carbone beaucoup plus conséquent. En décembre, oubliez les tomates et les framboises ! Une tomate cultivée en hiver, c’est 20 fois plus de gaz à effet de serre, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). En cause ? La forte consommation énergétique nécessaire pour chauffer les serres en hiver ou, sinon, l’acheminement des tomates cultivées à l’étranger. 

Fruits et légumes de saison juin
Source : Biocoop

Apprenez à refuser

De la publicité qui envahit votre boîte aux lettres, à la paille ou la touillette en plastique que l’on me propose dans un bar, en passant sacs en plastique, pensez à décliner ce surplus de plastique et de papiers inutiles.  

Achetez en vrac

Exit les poches cabas et les sachets en plastique ! Investissez dans des contenants pour faire vos courses en vrac.

Achetez en vrac

Installez un compost sur votre terrasse

Disposer d’un composteur chez soi est un grand geste pour la planète. Le compost de déchets alimentaires peut être utilisé comme engrais pour vos plantes ! Rien de plus facile que de fabriquer un composteur avec de vieilles planches de bois. Sinon, la mairie de votre ville est en mesure de vous en délivrer un. Vous pouvez utiliser un composteur d’extérieur dans votre jardin ou un composteur d’intérieur dans votre cuisine. Ne vous inquiétez pas ce dernier ne produit pas de mauvaises odeurs.

Adoptez un régime végétalien

L’alimentation pèse un quart de l’empreinte carbone d’un Français ! Selon une étude de l’Ademe de 2018 prenant en compte l’ensemble de la filière (production agricole, transport de marchandises, consommation d’énergie…); ce que nous consommons a un grand impact sur l’environnement.  Mais tout dépend de ce que l’on mange : un kilogramme de bœuf génère ainsi 16 kilogrammes CO2e, contre 6 kilogrammes CO2e pour le porc ou 0,7 kilogramme CO2e pour un kilogramme de blé dur. Devenir végétalien ou même vegan ça ne se fait pas en un jour. Il y faut y aller pas à pas pour en faire votre quotidien. 

Plat vegan

Internet oui, mais pas à n’importe quel prix

Préférez le téléphone à l’e-mail

Les ordinateurs, centres de données, équipements réseaux et autres appareils numériques pèsent près pour près de 14 % des émissions des gaz à effet de serre. Un simple e-mail génère ainsi 4 grammes de CO2, tandis qu’un message avec une photo représente l’équivalent de 500 mètres en voiture. Préférez donc les conversations par téléphone, et stockez vos données en local, un disque dur, plutôt que dans le cloud où vos données sont stockées à des milliers de kilomètres sur des serveurs gourmands en énergie. 

Utilisez le moins d’applications mobiles possibles

Shazam, Snapchat, Candy Crush, Coin Master, tout comme de nombreuses applications, remportent la palme de surconsommation énergétique. Oui c’est principalement elles qui vident la batterie de votre téléphone. Limitez-vous à quelques incontournables et éliminez le superflu. Privilégiez l’utilisation sur ordinateur pour celles qui ont une version bureau.  Cela vous évitera de recharger votre téléphone trop souvent.

applications mobiles

Shoppez éthique 

Optez pour une mode éthique

Que ce soit pour des vêtements, des chaussures ou encore des accessoires, il existe des marques qui ont une démarche écologique. Chez Minuit sur Terre, nous faisons le pari d’avoir une démarche éthique et environnementale : utilisation de matières recyclées et végétales, fabrication en Europe pour diminuer l’empreinte liée au transport, choix de matières vegans pour ne pas avoir l’impact carbone lié à l’élevage, etc.

On peut être trendy tout en restant droit dans nos nos baskets. Quoi de mieux que de marcher avec des chaussures écologiques ?

Grand sac cabas vegan écologiques vert foncé femme Concerto Minuit sur Terre

Empruntez ou louez des objets plutôt que d’en acheter

Vous avez besoin d’une tondeuse, d’une imprimante ou d’une machine à raclette que vous n’utilisez quelques jours par an ?  Demandez à vous les faire prêter, plutôt que d’acheter neuf. Il existe de nombreux sites de partage, sur la Toile (allovoisin par exemple), où vous pourrez demander, mais aussi louer un objet.

Achetez d’occasion

A l’achat d’un meuble, d’un vêtement ou d’un autre équipement, notre premier réflexe est bien souvent de nous tourner vers du neuf. Pourtant, les possibilités d’achat d’occasion sont désormais nombreuses, avec des sites de petites annonces comme Le Bon Coin, les brocantes ou des sites de troc de tous types de biens. Côté vêtements, en plus d’être plus économiques, les friperies peuvent receler de véritables découvertes. On y déniche souvent des pépites ! 

vêtements friperie

Achetez des objets de qualité, une seule fois, plutôt que plusieurs

Mieux vaut investir une seule fois dans un objet de qualité que vous garderez longtemps plutôt que plusieurs fois dans des produits de mauvaise facture. 

Nous avons fait le choix de fabriquer nos articles au Portugal, dans des ateliers qui ont un savoir-faire remarquable. Les ouvriers sont qualités et cela garantie des finitions parfaites. Il était primordiale pour nous de produire non seulement en Europe mais aussi dans des conditions favorable aux travailleurs et à la planète. 

Nos ateliers au Portugal - Article Minuit sur Terre

Privilégiez le réutilisable plutôt que le jetable

Cela va de soi, les produits à usage unique sont contraires aux valeurs de protection de la nature. Bannissez les couverts et assiettes en plastique, les coton-tiges, les mouchoirs jetables et compagnie, et remplacez-les par des alternatives plus saines pour l’environnement mais aussi pour votre santé. Il existe plusieurs astuces pour réduire ses déchets

Il existe mille et unes façons de réduire son impact environnemental. Avec un peu de volonté et de discipline, chacun à notre niveau, nous pouvons faire la différence !

RETROUVEZ NOUS SUR INSTAGRAM

@minuitsurterre.com